L’audition de Pierre Gadonneix

Click on the globe to translate this post

L’audition de Pierre Gadonneix dure 2 heures, 13 minutes et 15 secondes. Je bondis pratiquement √† chaque phrase, ce qui veut dire qu’il m’a fallu plusieurs jours pour l’√©couter. C’est au point que j’ai d√©cid√© de prendre des notes pour expliquer la mani√®re dont moi, je comprends ses propos. Pour reposer le contexte √† ceux qui n’ont pas lu mon blog, j’√©tais architecte de 1995 √† 2015. Il m’a fallu renoncer √† mon titre d’architecte apr√®s plusieurs attaques et menaces physiques. De part mon m√©tier d’architecte, j’ai d√©velopp√© plusieurs innovations pour am√©liorer la qualit√© thermique des b√Ętiments et chercher en m√™me temps des solutions pour la fili√®re bois locale. Je suis propri√©taire de deux brevets de charpente et je suis probablement la premi√®re et la seule femme au monde √† avoir deux brevets de charpente. Cela m’a conduite √† une sur-exposition m√©diatique et √† subir des attaques √† la hauteur de mon succ√®s. J’ai gagn√© beaucoup de concours et j’en ai pay√© le prix. On m’a tout pris. J’ai quitt√© la France, je me suis r√©fugi√©e aux Etats-Unis o√Ļ j’ai conduits plusieurs s√©ries d’enqu√™tes. J’ai fini par comprendre pourquoi on m’avait attaqu√©e, qui, comment, √† partir de quand, et comment connecter les √©l√©ments entre eux. EDF et sa filiale Dalkia ont une large part de responsabilit√©, mais ce ne sont pas les seuls. La mafia d’√©tat s’appuie malgr√© tout sur EDF pour conduire de nombreuses actions, donc entendre Pierre Gadonneix me fait l’effet d’un t√©moignage par l’un des parrains de cette mafia d’√©tat. Hors, pour comprendre, je pense qu’il faut en avoir √©t√© la victime.

Il est tr√®s difficile d’expliquer si ce n’est m√©thodiquement. J’ai donc copi√© le transcript g√©n√©r√© automatiquement par Youtube. Je vais surligner ce qui me para√ģt important et je vais expliquer ce que moi je comprends, comment j’interpr√®te ses propos. Je vais essayer d’√©couter les autres t√©moignages, mais cela me prend beaucoup de temps et d’√©nergie parce qu’expliquer, c’est dire et redire encore et toujours ce que j’ai d√©j√† dit. Une fatigue morale s’installe avec le sentiment parfois de parler une autre langue comme si tout ce que je dis, personne ne veut l’entendre. C’est frustrant et fatigant. Expliquer donne parfois le sentiment d’√™tre la cible d’un interrogatoire de flic o√Ļ on r√©p√®te et on r√©p√®te encore la m√™me chose et chaque fois je me dis, mais pourquoi ne comprennent-ils pas. Pourquoi les fran√ßais ne r√©agissent-ils pas, pourquoi n’ont-ils pas r√©agit plus t√īt, pourquoi faut-il arriver au chaos √©conomique pour que cette mascarade d’interviews se d√©roule, et pourquoi au final, combien d’enqu√™tes ont r√©ellement chang√© quoi que ce soit. Parfois, j’ai plut√īt le sentiment que les enqu√™tes les renforces, comme Alain Juillet dont personne n’avait entendu parler avant, jusqu’√† ce que j’en parle dans mon blog. Maintenant, il s’affice sur Youtube et sur les plateaux t√©l√©. Il passe pour le gentil et personne ne veut voir la r√©alit√© du personnage, son r√īle dans la mafia d’√©tat, son double jeu, la part sombre du crime.

Si j’en ai la force et si je trouve l’envie d’y mettre du temps, je ferai ensuite une synth√®se pour expliquer les cons√©quences de tout cela, les interviews, mon analyse, la mani√®re dont la souverainet√© et l’avenir √©conomique de la France sont impact√©s par les d√©cisions d’EDF, de l’√©tat fran√ßais et de l’Europe. Je ne promets rien, c’est une guerre lasse, je suis d√©j√† fatigu√©e √† l’id√©e d’√©crire. Je crois que j’ai fini de m’int√©resser √† la France, seule quelques affaires locales me font sursauter. Pourtant, cela vaut qu’on en parle et cette vid√©o m’en donne l’occasion. Comment ne pas parler de Dalkia?

TRANSCRIPT

0:00 bien bonjour √† re-bonjour √† toutes et √† tous puisque nous avons d√©j√† eu ce matin l’audition

0:06 de Monsieur Fontana dirige Framatome et nous nous retrouvons

0:11 cet apr√®s-midi pour l’audition de Monsieur Gadonneix pr√©sident d’honneur de DF

0:17 pour la derni√®re r√©union de la semaine de notre commission d’enqu√™te charg√©e d’√©tablir les raisons de la

0:23 perte de souverainet√© d’ind√©pendance √©nerg√©tique de la France nous avons donc le privil√®ge de recevoir Monsieur Pierre

Cette phrase √©tabli un √©tat de fait, la France a perdu son ind√©pendance √©nerg√©tique. Cela conduit √† un autre √©tat de fait qui est la perte de souverainet√© de la France. La question qui est pos√©e est de savoir ce qui en est la cause, c’est √† dire comment la France a pu perdre le contr√īle de son ind√©pendance √©nerg√©tique et devenir d√©pendante d’√©v√®nements et de puissances √©trang√®res.

0:28 gannenex en sa qualit√© de pr√©sident d’honneur d’EDF nous vous remercions d’abord d’avoir

0:35 accepté si rapidement notre invitation et il me revient de préciser que vous

0:41 avez été président en 2df après la transformation de cette entreprise en société anonyme de 2004 à 2009

L’ann√©e 2004 est une ann√©e pivot qui correspond √† un changement strat√©gique d’EDF, de nouvelles orientations industrielles et le r√īle des actionnaires dans la politique globale de l’entreprise.

0:48 il est utile de rappeler également que pendant 17 ans vous avez exercé des responsabilités importantes au sein de

0:54 Gaz de France GDF de 1987 à 2004 donc

0:59 précédemment à vos fonctions au sein de EDF comme directeur général puis comme président

1:05 votre exp√©rience dans la conduite de l’ouverture des march√©s √©nerg√©tiques est sans doute in√©gal√©e des rapports

1:12 nouveaux ont d√Ľ en effet se nouer avec les actionnaires et le premier d’entre eux l’√Čtat

1:18 la p√©riode au cours de laquelle la gestion d’EDF vous a √©t√© confi√©e a √©t√© riche tr√®s riche en √©volution tout

1:24 d’abord la coexistence au sein de l’entreprise de source diverses d’√©lectricit√© le nucl√©aire pr√©pond√©rant

Ce qui est nouveau, ce n’est pas la coexistence au sein de l’entreprise de sources diverses d’√©lectricit√©, mais d’avoir √† g√©rer les approvisionnements en terres rares indispensables √† cette coexistence de diff√©rents modes de production de l’√©lectricit√© et donc accro√ģtre la pr√©sence fran√ßaise en territoires producteurs de mati√®res premi√®res, donc accro√ģtre la pr√©sence militaire. L’√©volution se traduit par une collusion entre le militaire et EDF pour la production des nouvelles √©nergies d’o√Ļ l’int√©r√™t de l’Etat pour les √©nergies “renouvelables” comme un moyen d’atteindre sa souverainet√© sur EDF et sur les territoires, notamment en Afrique.

1:30 mais aussi les centrales hydrauliques les centrales thermiques et ce que l’on appelait alors les √©nergies nouvelles

Les √©nergies dites nouvelles existaient avant l’√©mergeance des programmes nucl√©aires, la France √©tait le leader mondial de l’√©nergie solaire sterling jusqu’√† ce que Val√©ry Giscard-D’Estaing d√©cide de fermer tous les centres de recherche. Voir mon histoire du solaire pour en savoir plus. Pour ce qui est des √©nergies hydrauliques et thermiques, elles ont pr√©c√©d√© le nucl√©aire, donc leur existence n’a jamais √©t√© un challenge nouveau. Le challenge √©tait le nucl√©aire qui a supplant√© toutes les autres √©nergies par d√©cision politique, et surtout, cela faisait appel √† une ressource min√©rale dont la France ne disposait pas. Il a fallu se l’approvisionner en Afrique et donc √©tendre les programmes militaires. Le nucl√©aire civil s’est √©galement d√©velopp√© en parall√®le du nucl√©aire militaire, donc ce que l’on voit, c’est une militarisation d’EDF pour servir les orientations de l’Etat √† d√©finir une souverainet√© bas√©e sur le nucl√©aire militaire. C’est un choix g√©opolitique et l’on voit dans la suite du d√©bat comment cette g√©opolitique se met en place.

1:35 chaque branche repr√©sentant des investissements et des actifs importants ensuite √† c√īt√© de ce capital un

Les √©nergies nouvelles ont √©t√© financ√©es par des soci√©t√©s priv√©es, des particuliers, des agriculteurs, des entrepreneurs. C’est la branche transport d’EDF qui a du s’adapter aux pics de production des √©nergies renouvelables.

1:42 personnel comp√©tent et attach√© √† l’entreprise est indispensable au bon √† son bon fonctionnement une

1:48 réorganisation voulait voulu par les instances européennes a par ailleurs conduit à séparer les activités de

1:53 transport et de distribution tout en tentant de maintenir une cohérence et

1:58 les synergies nécessaires au sein du système électrique français la filiation de ces différentes

2:05 entreprises qui s’occupent de chacun de ces espaces de l’ensemble du champ

EDF √©tait jadis constructeur de ses usines de production d’√©lectricit√©, producteur d’√©lectricit√©, donc en charge de la g√©rance de ces usines, constructeur de ses propres r√©seaux d’√©lectricit√© et donc de tout le r√©seau d’acheminement de l’√©lectricit√©, charg√© de la maintenance ou de la modification de ces r√©seaux, charg√© du contr√īle des r√©seaux jusqu’au domicile des particuliers ou le compteur des entreprises. EDF avait donc un monopole total de l’√©nergie en France. L’Europe a demand√© que cesse ce monopole et l’a impos√© par diff√©rents moyens, notamment les √©nergies renouvelables parce que les √©nergies renouvelables imposent de nouvelles technologies, de nouveaux savoirs et de nouvelles comp√©tences qu’EDF n’avait pas. On voit donc que les √©nergies renouvelables ont pris un r√īle strat√©gique dans la construction Europ√©enne s’agissant d’imposer que des structures de diff√©rentes puissances Mega Watt puissent de relier au r√©seau, sans que les monopoles d’entreprise ne puisse mettre un v√©to. L’Europe a impos√© la dissolution des monopoles d’EDF et a mis une strat√©gie d’implantation de “filiales” en place. Les √©nergies renouvelables en sont le vecteur, ou le “moteur” pour synth√©tiser. EDF a donc √©t√© contraint de dissocier les r√©seaux de ses usines de production d’√©nergie, puis dissocier les diff√©rents r√īles de construction, maintenance, exploitation, distribution, revente.

Les questions que l’on doit se poser ici sont “est-ce que le monopole total d’une soci√©t√© anonyme peut constituer la souverainet√©?“, “est-ce que la participation de l’Etat fran√ßais √† 80% dans cette soci√©t√© anonyme justifie les monopoles sur le territoire fran√ßais et Europ√©en?”, “est-ce qu’EDF pouvait √™tre per√ßue comme une soci√©t√© √©cran pour l’ing√©rance de l’Etat fran√ßais sur d’autres √©tats, au travers leur souverainet√© √©nerg√©tique notamment” et “est-ce que l’Europe n’a pas fait que soulever un probl√®me inerrant √† une d√©rive fran√ßaise?”. En d’autres mots, les fran√ßais n’ont jamais bien regard√© comment √©tait g√©r√© leur syst√®me √©nerg√©tique et se sont habitu√©s √† ce qu’une soci√©t√© priv√©e prennent des d√©cisions strat√©giques qui concernent le public. Derri√®re la souverainet√©, il faut donc se poser la question de quoi on parle. Parle-t-on de la souverainet√© de la France, donc des fran√ßais? Parle-t-on de la souverainet√© de l’Etat et de l’aubaine de pouvoir obtenir tellement d’influence √† l’insue du public au travers une soci√©t√© anonyme priv√©e? Ou parle-t-on de la souverainet√© d’EDF qui apr√®s avoir eu un monopole total, s’est retrouv√©e en quasi monopole, puis en t√™te de proue de ses filiales pour justifier son statut au niveau Europ√©en? Ici, c’est la nature m√™me de la souverainet√© qui est question.

Depuis quelque temps, on parle beaucoup des “oligarques” qui gouvernent le pays. Est-ce qu’EDF est une soci√©t√© anonyme dirig√©e par des oligarques? Quel est le statuts des personnes qui dirigent EDF, qui sont-ils et comment se fait-il qu’on entende seulement parler d’eux maintenant alors qu’ils ont pris des d√©cisions strat√©giques pour la France, pour les fran√ßais, pour les entreprises et les industries fran√ßaises? On le voit bien, m√™me l’arm√©e est touch√©e par les choix strat√©giques d’EDF, le type de missions, la nature de ces missions, o√Ļ et combien de temps. Les fran√ßais ont pay√© les choix strat√©giques d’EDF au travers l’arm√©e, les territoires des r√©seaux, les infrastructures, les implantations. Qui est propri√©taire de toutes ces infrastructures, la France ou EDF? Cette question est cruciale car elle explique de tr√®s nombreuses d√©rives, notamment lorsqu’il est question de financements. Dans un cas, EDF est un puits de ressources financi√®res sans fond (imp√īts, subventions, pr√™ts d’honneur ou pr√©f√©rentiels, toute la mane de la Caisse des D√©p√īts), dans l’autre cas, c’est un puits avec fond (ressources financi√®res conditionn√©es et limit√©es). Toutes les explications de Pierre Gadonneix tournent autour de cette figure d’esprit.

2:11 √©nerg√©tique ayant √©t√© la m√©thode retenue le principe d’un d√©veloppement des

2:16 interconnexions fut alors affirm√© la p√©riode a en outre pr√©c√©dait l’accident de Fukushima elle s’annon√ßait

2:23 propice au développement du nucléaire tente en France que dans le monde et EDF a saisi plusieurs opportunités pour

2:29 r√©aliser des investissements √† l’√©tranger les r√©acteurs fran√ßais avaient alors une moyenne d’√Ęge de 17 ans et l’ont song√©

2:36 alors à atteindre une durée de vie de 40 années pour ce parc le chantier de Flamanville a été ouvert au cours de

2:43 votre mandat et d√®s le d√©part le r√īle d’architecte ensemblier d’EDF a √©t√© revendiqu√© tandis que Areva NP cherchait

2:51 √† se d√©velopper et que la SN se montrait particuli√®rement vigilante l’enfouissement des lignes √©lectriques

EDF √©tait “l’interconnexion” “m√®re” de tous les services dont elle avait les monopoles, mais en r√©ponse aux demandes de l’Europe, elle a reformul√© ces “interconnexions” en filiales, comme un noeud d’entreprises. On apprend que cette d√©cision f√Ľt prise avant mars 2011, dans un contexte o√Ļ le nucl√©aire avait le vent en poupe. En 2008, l’ancien Pr√©sident Sarkozy s’est lanc√© dans un vaste “Tour de Nucl√©aire” alors m√™me que Pierre Gadonneix √©tait toujours en poste. Dans le document suivant, on voit par exemple qu’EDF a pay√© 15,6 milliards d’euros pour British Energy. La vraie question devrait √™tre de savoir d’o√Ļ venait l’argent? Fonds propres de la soci√©t√© anonyme et/ou argent public fran√ßais? On voit qu’EDF a servi la politique Britannique en transf√©rant les responsabilit√©s de l’Angleterre vers la France et ce, aux frais des fran√ßais. S’il y a un p√©pin, c’est EDF qui est responsable, donc l’Etat fran√ßais √† 80% tandis que le Premier Ministre Britannique traite son march√© dans un cadre typiquement “familial”. Le soup√ßon de corruption n’est pas loin et c’est √ßa qui est d’autant plus surprenant quand on √©coute Pierre Gadonneix, c’est √† dire que cette pratique est tellement entr√©e dans les moeurs qu’il en parle comme d’une r√©ussite alors que la France paye, engage sa responsabilit√© et endette EDF pour de tr√®s, tr√®s, tr√®s longues ann√©es. Un endettement qui aura un impact sur la nature m√™me des filiales voulues par l’Europe, la mani√®re dont elles fonctionnent, dont elles se financent, dont elles remportent leurs contrats.

Dalkia est un exemple de d√©rive que je vais re-re-expliquer plus tard, mais pour finir avec le document suivant, il faut bien comprendre que Sarkozy a vendu des EPR pour une soci√©t√© anonyme fran√ßaise qui n’avait m√™me pas les comp√©tences pour cela, le “Manpower” en page 2, c’est √† dire que Sarkozy a vendu des chim√®res et que Pierre Gadonneix l’a accompagn√© dans cette folie, au point o√Ļ EDF s’est endett√© sur des sur-co√Ľts de productions, en entrainant la France dans ses d√©rives. Pire les soi-disant investissement √©trangers sont fait avec de l’argent qu’EDF n’avait pas non plus, et c’est encore l’√©tat fran√ßais qui a servi de banquier. L’article sur Sarkozy ne fait que deux pages, sign√© en 2008 par une journaliste de Greenpeace. A l’√©poque, on aurait certainement trait√© ce journal de complotiste, mais remis dans le d√©bat d’aujourd’hui en √©coutant les propos de Pierre Gadonneix, on voit bien la part du vrai dans cet article et l’articulation qu’il faut entendre au travers les mots.

2:57 pour préserver les cités paysages et diminuer leur exposition aux intempéries faisaient alors débat EDF devait

3:05 investir et une stratégie industrielle semble être envoi de constitution parallèlement les travaux de la

3:10 commission conduite par Marcel Roulet ont mis en évidence les besoins de financement nécessaires à cette ambition

3:16 ouvrant un d√©bat sur la revalorisation des tarifs ces quelques jalons r√©v√®lent l’ampleur

3:21 des t√Ęches qui vous ont √©t√© confi√©es votre t√©moignage permettra √† notre commission d’enqu√™te de mieux

3:26 appr√©hender les d√©fis auxquels le syst√®me √©nerg√©tique fran√ßais a d√Ľ r√©pondre sous votre autorit√© et les

3:33 difficult√©s rencontr√©es monsieur gadennec je vais m’arr√™ter l√† de mon propos de productif et vous laissez la

3:40 parole pour votre propos introductif mais avant cela il me revient de vous

3:45 demander en vertu de l’article 6 de l’ordonnance du 17 novembre 1958

3:51 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires de bien vouloir prêter serment de dire la vérité

3:56 toute la vérité et rien que la vérité je vous prie en conséquence de bien vouloir lever la main droite et de dire je le

4:02 jure je vous remercie et je vous invite donc

On voit bien dans cette introduction comment l’√©quation se pose:

Ambition politique/technologique = financements nécessaires

Financements nécessaires = revalorisation des tarifs

Revalorisation des tarifs = explosion des factures

Dans un pays “√©volu√©” comme la France qui par “tradition” d’apr√®s-guerre, a d√©velopp√© une ambition sociale corr√©lative au d√©veloppement industriel, la “pr√©carit√© √©nerg√©tique” ne devrait pas exister. Hors, la pr√©carit√© √©nerg√©tique arrive par deux facteurs parfois distincts et parfois corr√©latifs. L’un des facteurs vient de la mauvaise qualit√© d’isolation des logements, c’est √† dire qu’au lieu d’investir dans l’isolation, les architectes et constructeurs vont plut√īt investir dans les moyens de chauffage. Lorsque les salaires sont bas et que les r√©sidents ne peuvent pas financer de chauffage, ils se privent en consommant moins. Lorsque l’√©quation “revalorisation des tarifs” est impos√©e par l’√©tat, cela revient √† demander aux r√©sidents de diminuer leurs consommations, au point d’atteindre des temp√©ratures pr√©caires et non appropri√©es au logement. En r√©sum√©, les pauvres ne payent pas la facture parce qu’ils n’en ont pas les moyens, mais ils souffrent de leur pr√©carit√©. Tous les autres payent plus et d’autant plus longtemps que l’√©tat tarde √† mettre en place une politique d’√©conomie d’√©nergie sur les logements anciens et neufs, par plus d’isolation notamment.

Dans son rapport sur la pauvret√© en 2022, l’Observatoire des In√©galit√© a √©tabli que “La pr√©carit√© √©nerg√©tique touche un m√©nage sur dix en France, ce qui repr√©sente plus de six millions de personnes, selon les donn√©es 2020 de l‚ÄôObservatoire de la pr√©carit√© √©nerg√©tique (ONPE). L‚Äôorganisme consid√®re comme pr√©caires dans le domaine de l‚Äô√©nergie ceux qui figurent parmi les 30 % les plus pauvres et qui consacrent plus de 8 % de leur budget √† l‚Äô√©nergie (chauffage et √©clairage notamment). (…) L‚ÄôONPE interroge aussi les m√©nages sur les enjeux li√©s √† l‚Äô√©nergie quels que soient leurs revenus. 20 % de l‚Äôensemble des m√©nages disent avoir souffert du froid durant l‚Äôhiver 2020-2021. Ces difficult√©s r√©sultent surtout d‚Äôune mauvaise isolation (40 %), d‚Äôune installation de chauffage insuffisante (22 %) ou d‚Äôune panne de chauffage (16 %). 36 % indiquent des raisons financi√®res. 21 % de la population dit avoir rencontr√© des difficult√©s dans l‚Äôann√©e pour payer certaines factures d‚Äô√©nergie, contre 10 % en 2013. Les jeunes de 18 √† 34 ans sont les plus touch√©s : pr√®s de la moiti√© indique √™tre concern√©e. 60 % des m√©nages disent avoir restreint leur chauffage pour ne pas avoir de factures trop √©lev√©es √† payer pendant l‚Äôhiver 2020-2021, contre un tiers l‚Äôann√©e pr√©c√©dente. (…) Chaque ann√©e, environ 600 000 m√©nages font l‚Äôobjet d‚Äôune coupure ou d‚Äôune limitation de puissance suite √† un impay√© de facture de gaz (100 000), et surtout d‚Äô√©lectricit√© (500 000).

C’est le groupe Les R√©publicains qui a demand√© cette enqu√™te √† l’Assembl√©e Nationale, donc le groupe politique de Nicolas Sarkozy. On peut se demander quelle est la strat√©gie. Lancer les enqu√™tes avant que d’autres ne le fassent? Reporter la responsabilit√© ailleurs? Ou bien saisir cette occasion pour relancer le parc nucl√©aire comme jadis Sarkozy en 2008? On voit bien au travers les r√©ponses de Pierre Gadonneix que les r√©ponses ont √©t√© pr√©par√©es, choisies et v√©ritablement orient√©es pour relancer le d√©bat du nucl√©aire. Un d√©bat qui ne concerne pas que le nucl√©aire, mais le r√īle d’EDF et d’Areva, le statut de ces entreprises, l’absence de comp√©titivit√©, les monopoles absolus, le r√īle de l’√©tat, la mani√®re dont le public/priv√© entraine des d√©rives, la mani√®re dont le vrai public, le peuple, est priv√© de souverainet√© au point o√Ļ il est toujours plus facile de stigmatiser les plus pauvres alors que les “oligarques” continuent leurs forfaits. Si la souverainet√© de la France est en question, il ne faut pas se tromper de d√©bat et il faut tendre une oreille “instruite” sur ce qui suit.

Puisque j’√©voquais le terme “d’oligarque”, il me faut d√©finir la mani√®re dont moi, je les per√ßois. Les oligarques sont des personnes qui r√©sultent d’un changement de r√©gime, avaient un status hi√©rarchique dans un ancien r√©gime qui est devenu privil√©gi√© avec le nouveau r√©gime en transf√©rant la propri√©t√© d’anciens titres autrefois publics sous leur propre nom devenu priv√©. L’ancienne aristocratie fran√ßaise, qui √©tait une administration, est devenue une noblesse de rang. En France, cette noblesse s’est maintenue aux postes de l’√©tat et elle a bunqu√©ris√© les hautes fonctions de l’Etat. Un Etat dont le statut est sup√©rieur √† celui du pays. Sous Sarkozy et sous l’impulsion de l’Europe, ces hauts fonctionnaires se sont mis √† r√™ver d’un retour √† leur normale √† eux, c’est √† dire une lutte des classes para-monarchique. Ces oligarques l√† ne veulent pas de roi, trop contraignant, mais ils ont adapt√© la fonction de Pr√©sident de la R√©publique √† leurs mesures. Ils se sont taill√© un costume de roi. On l’a vu avec la privatisation de la for√™t publique, des domaines publics, des secteurs publics, et surtout un cynisme absolu o√Ļ les pauvres sont incrimin√©s de tout, le ch√īmage, le trou de la s√©cu, le co√Ľt des retraites etc… Pendant ce temps, ce sont eux, les nantis, hauts fonctionnaires et PDG, qui d√©pouillent la France. Sarkozy, ancien maire de Neuilly, est un avocat de choix. Il a fait tout ce qu’il lui avait √©t√© demand√© pour verrouiller la France des plus hauts dans la loi, un petit paradis pour les riches, tout le patrimoine de la France privatis√©. Eux, ne souffrent pas. Ils se r√©galent sur la b√™te. Ceux qui en parlent le mieux sont sans doute les Pin√ßon-Charlot, un Voyage dans les Ghettos du Ghota. Une r√©alit√© o√Ļ la “souverainet√©” ne saurait se faire sans eux, les nouveaux oligarques fran√ßais. EDF n’est qu’un outil entre les mains de tyrants. Difficile dans ce contexte d’imaginer que Pierre Gadonneix ait pu avoir tous pouvoirs et toutes responsabilit√©s. Il faut donc l’entendre comme on entend un valet de chambre dire que “Madame n’est pas disponible”, qu’elle est souffrante, sa voix est cass√©e, elle ne peut plus parler. Porte voix d’une r√©alit√© bien sombre, Pierre Gadonneix donne la r√©plique d’un th√©√Ętre de r√īle o√Ļ le juge n’est peut-√™tre pas tout √† fait innocent. Un vrai th√©√Ętre de Machiavel.

L’introduction fait mention de la Commission Roulet. Il est donc n√©cessaire de resituer le contexte historique (source: https://www.sded.org/le-sded/histoire-de-lelectricite):

1906: La distribution d’électricité est une concession de service public de compétence communale (loi du 15 juin 1906)

1934: Création de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et des Régies qui va structurer et fortifier le pouvoir concédant des communes et des syndicats.

1936: Création du Fonds d’Amortissement des Charges d’Electrification (FACE). Alimenté par une contribution prélevée sur les ventes d’électricité, cet instrument de péréquation va financer l’électrification des campagnes.

1946: Nationalisation de l‚Äô√©lectricit√© (loi du 8 avril 1946), le monopole EDF succ√®de √† une mosa√Įque de 1300 concessionnaires priv√©s. Seules subsistent environ 200 r√©gies ou soci√©t√©s √† capitaux publics qui couvrent 5 % du territoire.

1992: Négociation entre la FNCCR et EDF d’un nouveau modèle de contrat de concession qui marque le véritable renouveau du pouvoir concédant.

2000: La loi du 10 f√©vrier 2000 transf√®re la directive communautaire sur le march√© europ√©en de l‚Äô√©lectricit√©. Ouverture √† la concurrence de la production et de la commercialisation de l‚Äô√©lectricit√©. L’acheminement constitue d√©sormais le cŇďur du service public. Le transport, dont la gestion est confi√©e au R.T.E. (R√©seau de transport d‚Äô√©lectricit√©), comprend les √©changes d‚Äô√©nergie entre r√©gions et avec l‚Äô√©tranger, ainsi que la r√©partition r√©gionale jusqu‚Äô√† proximit√© des grands centres de consommation. En aval, les r√©seaux de distribution restent la propri√©t√© des collectivit√©s locales qui sont renforc√©es dans leurs pr√©rogatives d‚Äôautorit√©s conc√©dantes de ces r√©seaux qui repr√©sentent 93% des lignes √©lectriques en France.

En 2004, la Commission Roulet sera charg√©e d’√©valuer les besoins financiers d’EDF. En novembre 2004, le rapport de la commission Roulet est remis √† Nicolas Sarkozy, Ministre de l’√©conomie du gouvernement Raffarin III sous la pr√©sidence de Jacques Chirac. Le m√©dia Le T√©l√©gramme r√©sume ce rapport par: “EDF. Besoin d’argent frais et d’√©conomies”. A l’issue de ce rapport, EDF est transform√© en soci√©t√© anonyme par D√©cret no 2004-1224 du 17 novembre 2004, c’est √† dire quelques heures apr√®s la publication du rapport.

Le rapport de la Commission Roulet fait suite aux directives Europ√©ennes sur les services d‚Äôint√©r√™t g√©n√©ral en Europe. C’est le cadre Europ√©en qui d√©finira le statut d’EDF en soci√©t√© anonyme, notamment pour “casser” le statut de monopole, ou tout du moins en donner l’impression.

Le rapport de la Commission Roulet est un “projet” industriel et financier. Il s’agit donc de la strat√©gie de la France en mati√®re d’√©lectricit√© pour “casser” le monopole d’EDF √† la demande de la commission Europ√©enne mais en conservant les avantages et le pouvoir industriel national. C’est ce projet industriel et financier qui est mis en cause, la strat√©gie d’ensemble et les d√©cisions politiques.

Le rapport a été rédigé en 2004, donc il y a 18 ans.

Au travers l’audition de Pierre Cadonneix, on d√©couvre les cons√©quences de cette strat√©gie et le poids sur la souverainet√© √©nerg√©tique de la France, c’est √† dire le co√Ľt de l’√©nergie et sa disponibilit√©.


J’ai commenc√© ce post le 14 d√©cembre 2022, et me suis arr√™t√©e apr√®s avoir lu le rapport Roulet, un pav√©, bourr√© d’informations qui permettent de comprendre les d√©rives d’EDF. Nous sommes aujourd’hui le 3 mars 2023. Je n’ai pas fini de commenter l’interview de Pierre Gadonneix, mais je pr√©vois de m’y remettre plus tard. Entre temps, je voudrais d√©cortiquer le rapport Gadonneix et peut-√™tre faire une lecture √† haute voix pour commenter tout ce que je vois d’essentiel.

Comme je l’avais dit au d√©but de ce post, je suis fatigu√©e de toujours redire la m√™me chose, mais en m√™me temps, mon histoire personnelle me donne une visibilit√© que peu de gens ont pu avoir et s’il y a bien une chose que je veux d√©montrer, c’est l’intension maligne des dirigeants politiques qui ont conduit la France vers le chaos. Je vais donc reprendre ce post, plus tard, en vu de terminer cette analyse avec l’√©nergie d’une femme pleine de rage. Aujourd’hui, il n’y a plus que cela pour me conduire incessamment √† revenir sur ce genre de dossiers, pour informer, aider les journalistes √† cibler leurs enqu√™tes, aider les juges √† mieux comprendre les cons√©quences et l’ampleur de la corruption d’√©tat… et d’EDF.

A suivre donc… A bient√īt.


4:08√† allumer votre micro pour votre propos il suffit d’appuyer sur le bouton

4:14l√† tout d’abord je voulais vous f√©liciter

4:19parce que le la présentation fait appel à des pas mal de

4:24faits qui sont en effet important et je justement √† la commission roulette c’est

4:31pas tr√®s connu √ßa a √©t√© oubli√© et c’est en effet un aspect important bon tout d’abord je vais vous dire que je suis

4:37pas √©tonn√© d’√™tre l√† et je trouve √ßa tout √† fait l√©gitime comme interroge comme vous avez vous l’avez rappel√© j’ai

4:44beaucoup v√©cu au sein d’EDF et de Gaz de France puisqu’√† l’√©poque c’est un temps qu’on a

4:50oubli√© mais pendant toute la p√©riode o√Ļ j’√©tais √† Gaz de France les deux entreprises

4:56étaient très proches elles avaient elles étaient nationalisées toutes les deux à 100% public et elles avaient en commun

5:02l’activit√© de distribution c’est √† dire les r√©seaux et la commercialisation aupr√®s des particuliers enfin la

5:10distribution et toute la gestion du personnel et donc j’ai √©t√©

5:18familier de ces entreprises et je garde très profond attachement à leur

5:24√©volution et c’est donc avec beaucoup de tristesse que je constate la d√©gradation du mod√®le

5:31fran√ßais et que j’ai connu et ce mod√®le s’est d√©grad√© depuis 10 ans en effet

5:39je voudrais vous rappeler quand j’√©tais quand on m’a demand√© de prendre la pr√©sidence de Gaz de France

5:46c’√©tait en 2004 j’avais d√©j√† √©t√© pendant vous l’avez

5:52rappelé 17 ans à Gaz de France je souligne à cette occasion combien la cette époque il y avait une

5:59certaine stabilit√© et p√©rennit√© dans le management de l’entreprise et quand j’ai

6:04eu l’honneur de quitter Gaz de France Gaz de France √©tait dans une sant√© tout √† fait satisfaisante et

6:11j’√©tais pas du tout candidat pour prendre les f j‚Äô√©tais tr√®s heureux √† Gaz

6:17de France et je pense il poursuivre mon activit√© jusqu’√† la retraite mais j’ai

6:24d√Ľ √™tre j’ai √©t√© appel√© parce que j’y reviendrai EDF connaissait une situation un petit peu difficile sur un certain

6:31nombre de plans mais √©galement ce que je voudrais rappeler qu’en 2004

6:36le on arrivait √† la fin du grand programme d’investissement de d√©veloppement du nucl√©aire de EDF c’est

6:44je vous ai d’ailleurs remis sous les yeux l√† une chronologie que j’utilisais

6:49souvent pendant que j’√©tais √† la t√™te de DF pour

6:55échanger avec les parties prenantes que ça soit les pouvoirs publics les

7:00actionnaires le personnel parce que √ßa montre bien ce qui a carnet l’√©volution de EDF donc

7:07on arrivait en 2002 en 2004 on était à la fin du programme

7:14d’investissement qui avait √©t√© lanc√© de mani√®re assez extraordinaire qui a fait

7:19le référence dans le monde entier le monde entier a été admiratif de ce qui avait

7:26fait la France c’√©tait le plan besper qui avait √©t√© annonc√© le 6 mars 74 et

7:32juste apr√®s c’√©tait du temps du pr√©sident Pompidou juste apr√®s son d√©c√®s

7:37c’est le pr√©sident Giscard qui a si j’ose dire h√©rit√© de ce discours qu’il

7:43√©tait qu’√† discours et c’est pendant son mandature que ce programme a √©t√©

7:50effectivement lancé et sa réalisation est une réussite absolument reconnue

7:56mondialement 58 réacteurs construits en 25 ans avec une capacité de 62 gigawatts

8:02et qui faisait qu’√† la fin de ce cycle d’investissement

8:08il y avait un parc très largement accidentaire et

8:14les d√©lais de construction des du parc ont √©t√© d’environ 7 ans c’est lors de

8:19grandeur 5 √† 7 ans ce parc on l’a oubli√© maintenant mais je

8:27le rappelle parce que c’est important pour la suite a √©t√© enti√®rement

8:33construit en utilisant une technologie américaine qui était Westinghouse

8:38c’√©tait oubli√© aujourd’hui √ßa a √©t√© un grand d√©bat il y a une grande bataille mais √† la fin EDF a fait

8:44le choix de prendre une stratégie une technologie existante et pour laquelle

8:51il y avait d√©j√† des dizaines de r√©acteurs qui fonctionnaient aux √Čtats-Unis et la grande r√©ussite qui est une r√©ussite de politiques industrielle

8:57la France a réussi pendant cette période à francisé ce qui était une licence

9:03am√©ricaine et la franchis√© en plusieurs temps d’abord la rachet√© √† la licence et je

9:09pense que je vais vous apprendre quelque chose que vous avez tous envie de noter cette licence a été portée par une

9:15structure et √† l’√©poque on a imagin√© un nom pour cette structure et on a dit

9:21framatoome Framatome tout le monde l’a oubli√© aujourd’hui √ßa voulait dire France Am√©rique √† Tom donc franc bateau

9:29mais √† l’origine √©tait le d√©tenteur de la licence et apr√®s gr√Ęce √† une intelligence des pouvoirs publics

9:35d’abinome que je respecte beaucoup qui √©taient monsieur Andr√© Giraud qui a √©t√© pas trop du CEA plus ministre et Marcel

9:42Boiteux avec la complicit√© des pouvoirs publics ils ont r√©ussi √† franchiser compl√®tement la licence et aujourd’hui

9:49et depuis de cette √©poque l√† la technologie est compl√®tement ma√ģtris√©e

9:55par la France il n’y a plus aucun lien avec Westinghouse mais c’est important pour

10:01la suite moi √ßa m’avait beaucoup guid√© les centrales que nous construisons rigoureusement les m√™mes que celle de

10:06westingen aux √Čtats-Unis il y a pas un boulon de diff√©rence c’est comme quand vous prenez un Boeing c’est le m√™me

10:12qu’il soit fabriqu√© il y a 20 ans il y a 10 ans donc formidable r√©ussite mais faut pas

10:21mais oui on a été un rythme de construction de 5 centrales par an je sais pas si vous imaginez cinq parents

10:27bon et √ßa c’√©tait dans la perspective ou le contexte ou la croissance de la

10:32demande √† l’√©poque √©tait de 7% par an la demande d’√©lectricit√© ce qui veut dire

10:37un doublement tous les 10 ans bon cette demande a commencé à affaiblir la

10:43croissance affaiblir pour arriver √† s’annuler d’ailleurs aujourd’hui mais d√©j√† √† l’√©poque √ßa commen√ßait √† se ralentir donc il y avait trop de

10:49capacités donc on a arrêté complètement de construire complètement et il y a eu

10:55pratiquement 10 ans d’arr√™t sans aucune construction et il y avait donc une excellente et quand

11:03je suis arriv√© en 2004 il y avait environ 20% d’excellents de capacit√©s et

11:08j’ai eu l’honneur de d’√™tre nomm√© √† ce moment-l√† et donc j’√©tais nomm√© le 15 septembre

11:142004 jusqu’√† 22 novembre alors quel √©tait le constat quand j’ai

11:20fait en 2004 c’est je suis un peu les questions que vous m’avez pos√© en effet alors le premier constat c’est la

11:26r√©ussite fabuleuse du programme nucl√©aire il y a aucun doute l√†-dessus qui n’√©tait reconnu mondialement j’y reviendrai nous

11:33étions le leader à contesté du nucléaire dans le monde incontesté

11:39constat et bien malgré cela il y avait une dégradation importante de la

11:45tr√©sorerie et vous l’avez fait allusion en effet mon arriv√©e il y avait une commission la commission roulait qui

11:51avait c’√©tait inqui√©t√© avait fait une enqu√™te sur les origines de ces difficult√©s qui √©taient des difficult√©s

11:56tr√®s horrible √† l’entreprise √©tait rentable il y avait des pertes de tr√©sorerie alors d’o√Ļ venait ces pertes de tr√©sorerie

12:03essentiellement il y a eu des investissements malheureux √† l’√©tranger tous les investissements √† l’√©tranger ne

12:09sont pas malheureux mais il y en a eu quelques-uns malheureux en Argentine au Brésil qui était des réseaux de distribution et

12:17dans ces deux pays les tarifs avaient été bloqués et donc les entreprises étaient complètement déficitaires

12:24et puis il y avait une tentative de reprise d’Edison qui avait √©t√© heurt√© √†

12:30une opposition politique du gouvernement italien et donc EDF se trouve dans la

12:35situation de n’avoir que je crois 3% des droits de vote et potentiellement devoir

12:42à payer le compte plus de 50% des actions si

12:47l’actionnaire le coactionnaire de DF qui est √† l’√©poque Fiat exerc√©e son foot

12:54le jour de mon arriv√©e ou la semaine d’apr√®s il a exerc√© son pote donc nous avions une menace d’avoir √† d√©penser

13:00près des milliards de trésorerie uniquement pour honorer ce put

13:05en m√™me temps ou juste avant l’entreprise avait baiss√© ses tarifs

13:12d’√©lectricit√© c’est ce que vous voyez sur la courbe d’environ 20% au cours des cinq prochaines ann√©es pr√©c√©dentes c’est

13:18la courbe rouge alors vous voyez la courbe rouge à baisse des tarifs il y a toute une

13:23partie au début des années 80 aux années 87 là qui qui correspond à la fin du

13:32programme d’investissement donc c’est logique que

13:37et qui est un retour vers des tarifs qui reflètent les

13:44besoins de l’entreprise mais apr√®s il y a eu des baisses de tarifs qui

13:50ont √©t√© mises en Ňďuvre en

13:55faisant le choix ou le pari qu’on allait arr√™ter d’investir alors vous voyez les

14:02investissements notamment les investissements de production on pratiquement disparu alors c’√©tait la

14:08fin du programme nucléaire mais quand je suis arrivé vous voyez il y avait moins de 1 milliard près de 500 millions

14:13seulement d’investissements et l√† c’est mon exp√©rience j’avais √©t√©

14:19pendant 17 ans √† Gaz de France la premi√®re chose que j’ai fait √ßa a √©t√© de visiter les installations un peu de

14:25diff√©rents types hydraulique thermique nucl√©aire et j’ai

14:30pris conscience qu’il y avait un retard et un besoin gigantesque

14:35d’investissement et √ßa a √©t√© une de mes premi√®res priorit√©s alors vous m’avez

14:42pos√© la question et j’ai envie d’y r√©pondre avec clart√© qu’elles √©taient mes priorit√©s pendant que j’ai conduit

14:48ces la gestion de l’entreprise pendant un peu plus de 5 ans bien je on y r√©fl√©chissant j’en ai

14:55défini quatre la première qui a été de loin

15:04celle que qui m’a pr√©occup√© le plus vite c’√©tait leur lance dans l’investissement j’ai pris ce j’ai fait ce constat d√®s

15:11mon arriv√©e quelques semaines apr√®s mon arriv√©e j’ai constat√© que l’entreprise

15:16avait compl√®tement arr√™t√© d’investir je peux vous dire le premier choc √ßa a √©t√© quand j’√©tais visit√© une installation

15:22hydraulique j’avais √©t√© visit√© ce qui est formidable d’ailleurs le c’est tout le syst√®me de la Durance parce que vous

15:28connaissez il y a un système extraordinaire le système hydraulique qui date dans la

15:33pri√®re l√† la Durance est canalis√©e depuis le lac de Serre-Pon√ßon et va jusqu‚Äô√† la mer √† l’√©tang de Berre

15:40et l√† il y a 17 barrages et c’est 17 barrages communiquent par des canaux et

15:46si vous appuyez sur un bouton c’est une prouesse de la France vous appuyez sur un bouton les 17 barrages se mettent

15:52ensemble en marche en même temps il faut les mettre tous en même temps parce que sinon ça déborde donc faut appuyer sur

15:57les 17 et √ßa fait 3000 m√©gawatts c’est √† dire en quelques secondes vous pouvez avoir 3000 m√©gawatts mon style r√©ussite

16:04formidable alors j’ai vu √ßa c’√©tait tr√®s beau puis apr√®s j’ai √©t√© voir les usines √† l’int√©rieur parce qu’il y a des usines

16:09et ayant √©t√© un peu dans les tuyaux j’ai trouv√© que les tuyaux √©taient pas en tr√®s bon √©tat et j’avais raison donc on

16:16a relanc√© l’investissement massivement je sais pas si vous voulez l’heure de grandeur entre d√©but de mon arriv√©e et

16:22quand je suis parti les investissements de production étaient multipliés par 10

16:29et le réseau était moins moins mauvais état honnêtement

16:35j’ai plut√īt augment√© mais le r√©seau avait √©t√© convenablement tenue on a augment√© mais

16:43il n’y a pas de rupture majeur deuxi√®me

16:51et puis en m√™me temps j’ai lanc√© enfin en m√™me temps que l’investissement de maintenance j’ai

16:57lancé des turbines à combustion on a fabriqué des produits la combustion

17:03parce que c’√©tait √† l’√©poque nous √©tions monopole

17:08et donc on se sentait responsable de la s√©curit√© d’approvisionnement et les turbines √† combustion co√Ľtent cher

17:15en co√Ľt variable mais pas tr√®s peu en cours en confix donc c’est ce qui permet de faire face au pointes donc on avait

17:22le on avait estim√© qu’il y avait un besoin de capacit√© de pointe les turbines √† combustion fonctionne que

17:28quelques heures par an contrairement à une centrale nucléaire qui fonctionne tout le temps

17:35deuxi√®me priorit√© c’est celle qui que vous avez pour √ßa que j’ai appr√©ci√© le

17:41résumé que vous avez fait parce que je pense que vous avez en effet identifié les points qui ont été pour moi marquants ça a été la relance de la

17:48comp√©tence nucl√©aire √ßa a √©t√© un point majeur j’en parlerai tout √† l’heure le contexte

17:54s’y pr√™tait il y a pas de mais on avait arr√™t√© d’investir on avait arr√™t√© d’investir parce qu’on n’avait pas de

17:59besoin de capacit√© et donc j’√©tais arriv√© √† la valise √ßa faisait 15 ans

18:05pratiquement qu’on n’est pas lanc√© de centrale 15 ans et j’√©tais √† l’analyse qui disait on va pas en avoir besoin

18:10avant 20 ans de nouvelles centrales c’√©tait l’ordre de grandeur si on attend on aura perdu la comp√©tence 30 ans sans

18:18fabriquer de centrales le tissu industriel se délite et les compétences y compris les salariés de la maison ou

18:25de toute la filière ne seront pas remplacés donc il fallait absolument relancer les compétences et

18:32le raisonnement que j’ai fait √ßa a √©t√© au bout de 6 mois √† peu pr√®s apr√®s avoir beaucoup discut√© avec les uns les autres

18:40en interne en externe ça a été le raisonnement suivant

18:451 nous centrales avaient une dur√©e de vie affich√©e de 40 ans point que vous avez soulign√© et j’ai not√© que c’√©tait

18:52un point important en effet aux √Čtats-Unis les m√™mes centrales sont

18:58autoris√©s pour 60 ans et 70 ans les m√™mes m√™me boulon m√™me s√©curit√© m√™me tout donc je suis arriv√© et √† l’√©poque

19:05j’avais des relations √©troites mais de confiance avec l’Autorit√© de s√Ľret√© et nous √©tions tomb√©s d’accord que la

19:13possibilit√© d’√©tendre la dur√©e de vie des centrales de 40 ans √† 60 ans √©tait √©videmment de loin

19:18l’investissement le plus rentable pour la France parce qu’au lieu de construire des centrales nouvelles on prolonge de

19:2520 ans les centrales existantes ce qu’on fait les Am√©ricains ce qu’on fait Westie ce qu’on fait les centrales de washingt

19:30donc √ßa a √©t√© ma premi√®re priorit√© mais √ßa √ßa veut dire qu’on retarde d’autant le jour o√Ļ on va

19:38renouveler des nouvelles centrales donc à la limite on va tout le tissu

19:44industriel il y aura une partie qui sera mobilis√©e sur le l’extension de la dur√©e de vie puisque c’est quand m√™me des travaux importants qui ont √©t√© baptis√©s

19:51apr√®s moi d’ailleurs grand car√©nage mais c’est quand m√™me pas aussi lourd que de

19:56faire des nouvelles centrales donc si on veut vraiment mobiliser une filière et

20:02dans 20 ans avoir une capacité il faut constituer de quoi justifier une filière

20:09industrielle et donc j’ai r√©ussi √† convaincre les pouvoirs publics et je dois dire sur ce point que j’ai eu un

20:15soutien total √† 100%, suite √† l’√©poque pr√©sident Sarkozy mais toute l’√©quipe

20:21que malgr√© le fait qu’il y ait des surcapacit√©s il me paraissait n√©cessaire de fabriquer une centrale en France une

20:30tous les deux ans j’ai dit une inflammment en ville le plus vite possible et puis une autre a pas envie

20:35et j’ai eu le feu vert sur les deux et en m√™me temps ce qui c’est qui est

20:41important et exporter notre comp√©tence pour d√©velopper du nucl√©aire ailleurs qu’en France parce que le nucl√©aire

20:48√©tait en train de reprendre du poil de la b√™te dans l’opinion internationale il

20:53y a eu un arrêt il y avait Tchernobyl et cher par terre et donc il y avait des

21:00pays qui s’int√©ressaient au nucl√©aire et donc et comme nous √©tions le leader incontest√© j’ai cibl√© quatre pays

21:09l’Angleterre la Grande-Bretagne j’y reviendrai parce que c’est celui aujourd’hui qui va sauver la fili√®re nucl√©aire

21:15la Grande-Bretagne mais j’avais pens√© aussi √† la Chine o√Ļ nous avons d√©velopp√©

21:21Tashan aux √Čtats-Unis o√Ļ on avait un

21:27partenariat aux √Čtats-Unis avec la soci√©t√©

21:34et en Italie un petit peu mais enfin ça a avancé en Italie puisque

21:44les Italiens le partenaire a pris une participation dans le dans le dans le

21:51projet de Penly il s’est retir√© apr√®s mais c’√©tait NL et l’am√©ricain dont je

21:57cherchais le nom c’√©tait constellations et mon id√©e √©tait √† l’√©poque de choisir parce que le nucl√©aire c’est toujours un

22:04sujet très politique très sensible et donc je disais il faut arriver avec un partenaire local reconnu

22:11c’est ce que j’ai fait en Chine √©videmment avec CGNPC en Angleterre j’y reviendrai

22:18c’√©tait British √©nergie qui √©tait le leader et mon id√©e √©tait de faire un

22:23partenariat avec British énergies on a fini par prendre 100% du capital

22:28bon en elle √©tait appartenait le n’√©tait pas n’avait pas encore r√©ussi √†

22:34convaincre les pouvoirs publics de r√©investir mais il s’int√©ressait √† d√©velopper des comp√©tences donc je les

22:39avais associés au chantier de Flamanville et ils avaient pris une participation

22:45pour développer des compétences

22:52troisième priorité donc reconstituer le nucléaire reconstituer la compétence de nucléaire

22:58troisi√®me priorit√© √ßa a √©t√© d√©velopp√© un p√īle renouvelable √† l’√©poque le renouvelable commen√ßait √† appara√ģtre

23:04comme cr√©dible contester mes cr√©dits et j’√©tais arriv√© √† cette √©poque √† la

23:09conclusion que √ßa allait devenir un compl√©ment du nucl√©aire donc il √©tait absolument n√©cessaire pour l’entreprise

23:16d’avoir ce volet mais j’√©tais aussi arriv√© √† la conclusion que les comp√©tences pour r√©ussir √† d√©velopper le

23:21renouvelable n’√©tait pas les comp√©tences qu’on avait en interne l’interne la force d’EDF √† l’√©poque pour moi c’√©tait

23:28l’ing√©nierie hydraulique thermique nucl√©aire on savait faire des barrages on savait faire des usines le

23:36renouvelable j’√©vite compris que les qualit√©s qu’il fallait pour r√©ussir

23:41n’√©tait pas les m√™mes et donc je me suis tourn√© vers une soci√©t√© qui s’appelait six √©nergie √† l’√©poque qui a √©t√© dirig√©e

23:48par un brillant entrepreneur monsieur moratoglou et avec son bras droit David

23:55Corchia qui avait r√©ussi plusieurs fois parce qu’ils avaient j’avais d√©velopp√© revendu d√©velopp√© revendu ils ont fait

24:01√ßa au moins trois fois et on a d√©velopp√© un partenariat et quand j’ai quitt√© EDF

24:08nous étions à 50 EDF avec 50 % la société était cotée et on était en

24:14congestion avec le le dirigeant avec l’id√©e √† terme de prendre le contr√īle ce qui est arriv√© apr√®s moi mais avec une

24:21√©quipe d√©di√©e avec les comp√©tences les comp√©tences dans le domaine j’ai vite compris c’est

24:27arriv√© √† obtenir les subventions importantes parce que c’est une √©nergie

24:33très subventionnée et deuxièmement obtenir les autorisations des pour les

24:39implantations il y a ces difficult√©s c’est une tr√®s grande difficult√© pour s’implanter dans le renouvelable que ce

24:45soit l’√©olien surtout l’√©olien mais le solaire aussi donc il faut arriver tout un r√©seau et des des

24:53comp√©tences pour convaincre les populations et les √©lus d’accueillir ces

24:59infrastructures troisi√®me priorit√© c’est d√©gager les moyens de financement parce que comme

25:05vous voyez sur le diagramme que je monte je prévoyais une forte augmentation des

25:11investissements quand je dis investissement de production c’√©tait pour partir de

25:17matière en bon état les installations existantes renouveler le matériel et

25:22puis développer certaines capacités nouvelles et donc cette augmentation des investissements

25:28et si vous voulez tout √† l’heure je pourrais vous le montrer on avait commenc√© √† r√©fl√©chir le renouvellement

25:35du nucléaire qui sera en deux étapes je viens de le dire 1 la prolongation de la

25:40dur√©e de vie des centrales existantes mais c’est quand m√™me un co√Ľt important √† l’√©poque on pensait que √ßa serait de l’ordre de 500 millions par centrale

25:47maintenant c’est plut√īt un milliard je reviendrai pourquoi les les cours ont d√©rap√©s mais c’est incontestable bon

25:53donc ça fait des montants investiments importants et puis après fabriquer des nouvelles centrales donc pour tout ça il

25:59fallait d√©gager des moyens de financement alors qu’est-ce comment j’ai essay√© d’augmenter de trouver les moyens

26:05de financement √† court terme mais √ßa a √©t√© l’augmentation de capital qui a √©t√© r√©alis√© en novembre 2005 qui rapportait

26:117,5 milliards √† l’entreprise augmentation de capital enti√®rement c’est pas √† cette √©poque l√† c’est pas

26:18l’√©tat qu’avant du s√©pare c’est de l’argent qui est venu financer le d√©veloppement d’EDF 7 milliards et demi

26:24deuxièmement prévoir des rattrapages des tarifs parce

26:31que les tarifs avaient √©t√© fond√©s sur le fait que l’entreprise n’avait plus loin d’investir et donc il fallait absolument

26:36corriger ça on y reviendra et enfin développer la productivité et la

26:43pression pour d√©velopper la productivit√© venez aussi vous avez fait allusion tout √† l’heure √† la notion d’ouverture et

26:49donc on voyait bien qu’on allait se trouver de plus en plus confront√© √† une comp√©tition √† une confrontation et donc

26:55il était important de faire en sorte que notre activité soit la plus efficace

27:00possible alors comment était EDF quand je suis parti en novembre 2019

27:07ben écoutez la capacité de production a été stable

27:15puisqu’il n’y a pas eu de d√©veloppement de mon temps mais le parc √©tait en bon √©tat et le taux disponibilit√©

27:22√©tait satisfaisant il √©tait de l’ordre de 80%, je dois dire qu’on a une alerte de

27:27mon temps j’avais au cours de mon mandat constat√© que le taux disponibilit√© avait

27:32tendance √† baisser ce qui justifiait compl√®tement les efforts qu’on avait fait sur les investissements de pour

27:39entretenir les centrales le

27:45le la prolongation des centrales d’une dur√©e de 20 ans apparaissait comme

27:51tout √† fait possible l’Autorit√© de s√Ľret√© c’√©tait monsieur Lacoste √†

27:56l’√©poque qui √©tait le pr√©sident l’Autorit√© de s√Ľret√© √©tait tout √† fait int√©ress√© √† cette perspective qui

28:02permettait en maintenant la s√Ľret√© de de diminuer les co√Ľts parce que c’est du milieu les co√Ľts quand on peut prolonger

28:09une centrale de 20 ans √ßa diminue les co√Ľts et enfin la r√©ussite de en

28:15Grande-Bretagne quand je suis parti on avait r√©ussi √† s’implanter en Bretagne je voudrais vous dire une anecdote parce

28:22qu’elle est importante sur la relation entre le politique et l’entreprise

28:27quand je suis all√© en Grande Bretagne mon id√©e c’√©tait de prendre une participation manorite minoritaire dans

28:33une soci√©t√© qui s’appelait British √©nergie comme EDF s’appelle √Člectricit√©

28:38de France et donc √©videmment quand on fait une op√©ration comme √ßa j’ai √©t√© voir les

28:44gouvernement donc j’ai rencontr√© Monsieur Tony Blair √† l’√©poque √©tait premier ministre et je lui ai dit mon

28:50intention est de faire un partenariat avec British énergie et

28:56mon intention est pour le faire c’√©tait de d√©velopper le nucl√©aire en Grande-Bretagne les autorit√©s britanniques √©taient tr√®s

29:03int√©ress√©s par le d√©veloppement du nucl√©aire en Bretagne et il m’a dit √©coutez nous c’est incroyable le Premier

29:10ministre de Grande-Bretagne m’a dit nous on pr√©f√®re que vous preniez le contr√īle et quand j’ai on a pris le contr√īle j’ai

29:18√©t√© voir le Premier ministre je lui ai demand√© est-ce que √ßa vous g√™ne qu’elle s’appelait British √©nergie on va l’appeler EDF √©nergie il a dit pas du

29:24tout parce que on a confiance dans l’EDF EDF pour nous c’est la garantie que le

29:29nucléaire sera un succès et deuxième chose que je veux vous dire vous raconter sur le la notion de

29:37politique et la mani√®re dont la Grande-Bretagne con√ßoit la politique √©nerg√©tique lorsque j’ai vu Toni Blair

29:43il m’a dit je suis Premier ministre le nucl√©aire c’est un projet √† temps long je vous invite √†

29:51voir mon successeur qui est Monsieur Gandon Brown ils se sont pass√©s le relais entre dans le m√™me parti j’ai √©t√©

29:58voir Monsieur Gordon Braun qui m’a confirm√© le soutien total du gouvernement britannique sur le projet

30:04de d’EDF de d√©velopper nucl√©aire en Bretagne et il m’a dit je serais vous j’irai voir l’opposition

30:12donc j’ai pris rendez-vous avec Monsieur Cameron qui √©tait en opposition monsieur Cameron m’a fait attendre 6

30:19mois et donc j’avais toujours pas investi parce que je voulais √™tre s√Ľr de mon coup il m’a fait attendre 6 mois au bout

30:26de 6 mois il m’a re√ßu il m’a dit √©coutez je vous ai fait attendre 6 mois parce que il y a 6 mois je ne sais pas ce que je vous aurais dit aujourd’hui je peux

30:32vous le confirmer nous serons élus parce que les sondages étaient favorables et nous soutiendrons le nucléaire

30:39je peux vous pouvez observer qu’apr√®s mon d√©part il y a eu des alternances en Grande-Bretagne le soutien politique du

30:46gouvernement √† EDF en Grande-Bretagne a √©t√© absolument sans faille j’y

30:52reviendrai extraordinaire et donc avec √ßa quand je suis parti j’avais tout √† fait confiance qu’on aurait une de quoi

30:59alimenter une fili√®re nucl√©aire avec la construction de ninkle point puisqu’il y a deux centrales √† une √©pon qui sont en

31:06construction qui ont √©t√© lanc√©s du temps o√Ļ j’√©tais l√† et il y a de mon temps il y avait deux en projets sasuelles qui

31:12ont √©t√© confirm√©s la semaine derni√®re je sais pas si vous l’avez vu et qui donc ont de quoi alimenter au moins la partie

31:19amont de la compétence nucléaire enfin

31:24troisi√®me point quand j’ai quitt√© l’entreprise

31:31c’√©tait la situation financi√®re alors l√† autant j’ai √©t√© soutenu √† 100% sur tous

31:38les sujets que je viens d’√©voquer y compris l’id√©e d’aller construire en France des centrales et d’aller en

31:43Grande-Bretagne investir pour pouvoir d√©velopper du nucl√©aire en Grande-Bretagne autant j’ai

31:50pas été suivi sur le la partie tarifaire tous les diagrammes que je vous montre

31:55l√† o√Ļ je montre le l’√©volution des investissements et puis vous pouvez voir sur les diagrammes d’apr√®s qui donne un

32:01peu plus de détails sur le moteur des investissements et le troisième vous voyez de le

32:09troisième diagramme montre que la France les activités en France

32:15n’√©taient plus auto-financ√©s c’est-√†-dire que les ressources de cache de cash flow ne permettait pas de

32:22financer le les investissements et donc c’est un mod√®le qui ne peut plus qui ne fonctionne pas de fa√ßon durable

32:29et donc c’est en partie ce qui explique que la bourse qui √©tait tr√®s qui avait √©t√© extr√™mement euphorique l’action en

32:38Bourse avait été monté parce que le business model de eDF leader mondial apparaissait très porteur

32:47cette image a √©t√© √©corn√©e quand on a vu que EDF n’avait pas les moyens de

32:52d’assurer l’autofinancement des activit√©s en France du fait que les tarifs ne suivaient pas les tarifs sont

32:58un peu remont√©s vous avez vu j’ai arr√™t√© de baiss√© les tarifs mais

33:04pour ceux qui auraient pu √™tre dans l’article parce qu’il y avait pas mal de presse juste avant mon d√©part j’avais eu

33:11le malheur de dire que il faudrait à peu près récupérer 20% de haute tarifaire en

33:173 ans ce qui fait √ßa en 4 ans ce qui fait 5 % par an en gros ce qu’on avait baiss√© dans les ann√©es pr√©c√©dentes et √ßa

33:24fait un buzz et √ßa a contribu√© au fait que alors que je pensais √™tre doubl√© j’ai pas √©t√© mais

33:30j’ai quand m√™me eu la satisfaction de de √† mon d√©part l’entreprise √©tait

33:36tout à fait saine il restait encore à assurer le

33:44que les tarifs suivraient le l’√©volution des investissements je peux pr√©ciser

33:51aussi que l’entreprise a vers√© beaucoup de dividendes √† peu pr√®s un montant de 4

33:56milliards et demi par an de dividendes pour le pour l’√Čtat √† l’essentiel 80% et

34:02pour les actionnaires pour le pour le sol enfin

34:08ce que je voudrais dire de cette √©poque comme on voit pour comparer aujourd’hui

34:13quel √©tait l’√©tat de l’opinion publique et de la politique alors un on l’a

34:19oubli√© aujourd’hui il y avait des groupes antinucl√©aires

34:24pas nombreux mais tr√®s violent on l’a oubli√© c’est violence il y a eu des violences avec des bless√©s

34:30il aurait pu avoir des morts je crois m√™me qu’il y en a eu notamment avec Chris Malville √† Roscoff crespelville

34:37c’est dans le Rh√īne c’√©tait le surg√©n√©rateur Roscoff c’est un projet de d√©veloppement

34:42et mon pr√©d√©cesseur Monsieur Marcel Boiteux qui est toujours vivant qui vient de f√™ter ses 100 ans a √©t√© l’objet

34:49d’un attentat qui a beaucoup marqu√© il a il a vraiment eu peur pour sa vie donc

34:55il y avait noyau dur anti-nucléaire mais en même temps

35:00il y avait un consensus dans l’opinion publique et compris dans les politiques alors je vais vous raconter que ce

35:07consensus comment vous pouvez le toucher du doigt d’abord personne ne parlait de nucl√©aire

35:14c’√©tait pas dans les la m√©dias et je pense que vous vous souvenez il y a eu un d√©bat pour les √©lections

35:20présidentielles au deuxième tour entre madame Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy

35:272006 au cours de ces d√©bats le pr√©sentateur l’aura les interrog√©s

35:33pour savoir est-ce qu’ils savaient qu’elle √©tait la part du nucl√©aire dans la production d’√©lectricit√© en France

35:38aucun des deux ne le savaient l’un a r√©pondu 80% eux pardon l’un a r√©pondu 13

35:45% et l’autre a r√©pondu 50% dis pas qu’elle est celui qui est lequel

35:52elle a √©t√© 80 √† l’√©poque on produisait 80% de l’√©lectricit√© nucl√©aire qu’est-ce que √ßa veut dire √ßa veut dire qu’√† cette

35:59époque madame Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy avait bien préparé leur dossier pour cet

36:06affrontement √† l’√©poque l’√©nergie elle nucl√©aire est √† un sujet consensuel et il n’avait pas

36:13imagin√© qu’ils allaient devoir s’affronter sur ce sujet le

36:20alors aujourd’hui la dynamique de la relance

36:25du nucléaire qui était initié en 2004 a été cassé alors je veux dire

36:30passer la parole je voulais vous dire un peu pour terminer cette expos√© et que quand j’ai pas √©t√© renouvel√©

36:37bon j’ai √©t√© triste parce que j’√©tais compl√®tement persuad√© que EDF √©tait parti pour √™tre leader mondial et que le

36:44jour o√Ļ les prix √©lectricit√© remonterait la performance financi√®re d’EDF serait

36:49extrêmement brillante la dynamique a été cassée

36:55je pense que vous allez examiner au cours de vos enquêtes quelle est la raison de

37:01de ce manque de soutien à la filière nucléaire de cette abandon

37:10aujourd’hui je pense et √ßa je voudrais conclure l√†-dessus et j’aimerais si je peux

37:15formuler un souhait que vous me situez mais surtout que √ßa fasse partie de votre travaux je pense qu’aujourd’hui la

37:22dynamique de la relance du nucl√©aire qui a √©t√© cass√©e la relance aujourd’hui est possible elle

37:29est souhaitable et possible pourquoi il y a beaucoup de points communs avec

37:36la situation qui existait en 74 l’opinion publique le Pinot politique a

37:43pris conscience des enjeux et apr√®s conscience qu’il fallait

37:50que la France retrouve sa compétence deuxièmement un moment on a vécu dans

37:57l’id√©e qu’on avait plus besoin d’√™tre r√©citer que finalement on allait on a m√™me eu des sc√©narios de pr√©visions que

38:03la consommation d’√©lectricit√© elle est baiss√©e et donc on en disait il y a pas besoin d’investir etc c’est fini maintenant la rte m√©dicaux qui sont plus

38:11réalistes avec croissance de la consommation prévoit dans les je crois dans les 20 ans et 50% de croissance

38:16c’est beaucoup plus r√©aliste il nous reste √† surmonter le d√©clin des

38:22compétences et la désindustrialisation de la France il nous reste à surmonter ça mais

38:28justement on peut y contribuer alors on a des atouts aujourd’hui

38:34on a appris bien s√Ľr flamant ville est un exp√©rience extr√™mement douloureuse

38:40puisque on a eu beaucoup de retards et de difficultés mais on apprend de ces

38:46√©checs aujourd’hui entre Flamanville taille Chan hitle

38:52on a des références incidemment panli a été abandonné en

38:58cours de route vous avez dit c’√©tait la deuxi√®me centrale que je pr√©voyais mon pronostic c’√©tait si on avait lanc√© mon

39:03lit deux ans apr√®s pour l’ISRA en activit√© parce que tous les p√©pins qu’on a eu sur Flamanville ont servi pour les

39:11centrales suivantes il y a pas doute que les Chinois à tihan ont bénéficié de des

39:17pépins de Flamanville pour ne pas les reproduire deuxièmement donc on a une compétence et

39:24le il y a un noyau de comp√©tences mon successeur je regarderai il y a pas longtemps que si on n’avait pas fait

39:29l’Angleterre probablement qu’il n’y aurait plus le noyau de comp√©tences en France on l’a parce qu’il y a encore des ing√©nieurs qui travaillent sur les

39:36centrales en projet entre icpoint et sagesse qui fait 4 centrales en développement on a encore un noyau de

39:41comp√©tences c’est pas suffisant il faut le d√©velopper en 2000

39:48en 1974 quand Giscard était devant le plan Messmer il y avait pas ses compétences

39:55on les a b√Ętit en quelques ann√©es les chinois ils ont fait A√Įcha dans 7

40:00ans eux maintenant ils construisent 4 à 5 centrales par an donc ils ont ils ont

40:07une fili√®re industrielle tr√®s d√©velopp√©e c’est plus opportun a toujours de citer

40:14les Russes mais rosatum qui est quand même une société des leaders mondiaux dans le nucléaire

40:2230 ans apr√®s Tchernobyl et devenu je sais pas si vous savez aujourd’hui c’est le premier exportateur de centrales

40:27nucl√©aire dans le monde aujourd’hui alors c’est possible

40:34trois conditions

40:401 il faut une fermeté vis-à-vis de Bruxelles pour que on puisse assurer le

40:46financement par des contrats √† long terme et avec une garantie de l’√Čtat

40:51c’est comme √ßa qu’on a faire dans le Bretagne la Grande-Bretagne l’a obtenu de Bruxelles avec avec EDF on √©tait aux

40:58c√īt√©s la Grande-Bretagne l’abobtenir pour le march√© anglais nous n’avons pas obtenu en France

41:05j’ai d’ailleurs eu des jur√© la seule raison qui justifie qu’on nationalise √† nouveau EDF

41:11puisque on n’a pas √©t√© en mesure d’obtenir les accords de financement

41:16deuxième condition et puis également revoir le Market design parce que le système actuel de fixation des prix des

41:23tarifs de l’√©lectricit√© est absurde parce que soit les primes √† des niveaux tels que

41:30c’est insupportable pour le march√© et √ßa cr√©e des rentes injustifi√©es soit il descendent √† des conditions telles que

41:36plus personne n’investit donc il faut trouver des m√©canismes c’est possible

41:42c’est pas s√Ľr qu’on arrive √† au consensus en France en Europe et √ßa √ßa veut peut-√™tre dire qu’il faudra

41:48accepter qu’il y ait des diff√©rences entre pays les conditions sont tr√®s diff√©rentes d’un pays √† l’autre

41:53deuxi√®mement il faut acc√©l√©rer les proc√©dures du temps jusqu’√† on a mis 7 ans

42:00maintenant on dit qu’il faut 15 ans c’est vrai aussi pour l’√©olien on a rajout√© des proc√©dures des d√©bats des

42:07concertations c’est l√©gitime mais il faut encadrer √ßa sinon on

42:13n’arrivera pas √† tenir les programmes de relance de relance et que dans les

42:19autres pays on a ils arrivent √† construire des centrales dans des d√©lais plus courts et enfin troisi√®mement c’est

42:25l’essentiel et c’est vous avez un r√īle √† jouer il faut un engagement politique dans la

42:30durée et détermine le nucléaire ne peut pas redémarrer en cachette il ne peut

42:36pas d√©marrer uniquement par l’√©quilibre des forces du march√© il faut un

42:41engagement politique dans la durée déterminée

42:48merci beaucoup pour ce premier propos fort complet déjà

42:54mais avec le rapporteur nous sommes nous commençons à être un peu aiguisé sur ces sujets là certains de questions à vous

43:02poser d’abord il y a un sujet que que vous

43:07n’avez pas abord√© et qui qui m’int√©resse qui est la projection

43:14√† l’√©poque o√Ļ vous dirigez EDF de l’√©volution du march√© repeint

43:20d’√©lectricit√© comment est-ce que parce que bon c’est la loi nomme qui arrive en 2010 qui cr√©e l’impact en France mais

43:29comment est-ce que vous vous prépariez à ce moment là à ça et quels étaient les

43:35risques que vous aviez identifié et auquel vous avez essayé de vous dès

43:41qu’elle vous avez essay√© de vous pr√©munir alors

43:47quand j’√©tais √† la t√™te d’EDF

43:54les seuls aspects que j’ai eu √† mettre en Ňďuvre et c’est ce concernant la

44:00séparation entre les activités transport distribution et production

44:06[Musique] bon l’activit√© distribution je dirais

44:13c’√©tait assez logique √ßa posait pas trop de probl√®mes puis d√©j√† on √©tait habitu√©s

44:18à ça puisque il y avait déjà des régies locales à Bordeaux Strasbourg qui avait

44:24leur système donc je dirais la séparation avec la distribution on doit

44:30√™tre un peu dommage parce que √ßa veut dire aussi s√©parer de Gaz de France donc il y avait des √©conomies d’√©chelle qui tombaient

44:37mais également des révolutions dans la distribution une grande partie

44:42était liée à leur relève comme vous le savez sans doute et qui est employé des

44:48beaucoup de personnes et maintenant avec avec les compteurs automatiques et les

44:5410 c’est un aspect qui dispara√ģt donc la distribution posait pas de probl√®me du

44:59c√īt√© du transport le transport a aussi la responsabilit√© de en permanence de

45:05veiller √† l’√©quilibre entre la production et le march√© c’√©tait outre son fonction transport

45:11c’√©tait sa deuxi√®me fonction cette deuxi√®me √©tait quand m√™me tr√®s li√©e √† EDF puisque quand on

45:19en permanence EDF doit planifier son programme de production en tenant compte

45:25de ce que va √™tre le march√© bon alors la v√©rit√© c’est que EDF a cr√©√© en son sein un esp√®ce de

45:31contrepartie de je sais pas si vous l’avez visit√© ou si vous avez entendu de de toute la partie

45:41√©quilibre production vente il y a une cellule au sein d’EDF qui et qui est en

45:46dialogue permanent avec RTE pour planifier si vous voulez pour comment faire pour que DF conduit son parc pour

45:53que √ßa permet de faire face √† la consommation donc EDF est oblig√© d’avoir √ßa la s√©paration √† l’√©poque m’avait paru

46:00un peu dommage c’√©tait un peu du gaspillage bon on a trouv√© un moyen de de recr√©er et √ßa

46:07fonctionne voil√† sinon c’est √ßa c’est pas au point de vue financier il y a pas d’impact les

46:14probl√®mes d’investissement de RTE √©taient je pense pas qu’√† aucun moment EDF √©tait

46:23conduit arbitré entre le transport et la distribution entre le transport et la production au détriment du réseau donc

46:29je pense pas que √ßa a chang√© grand chose maintenant c’est plus EDF qui a arbitre c’est le r√©gulateur puisque les

46:35régulateur fixe les tarifs qui permettent à RTE de se rémunérer et les tarifs sont fixés en

46:43fonction des investissements que RTE pr√©voit puisque le mod√®le que j’ai d√©criv√© tout √† l’heure qu’il fallait que

46:49le cash flow au finance les investissements s’applique compl√®tement pour le transport et c’est m√™me par

46:55nature c’est m√™me la fonction de du r√©gulateur de fixer des tarifs qui permettent de financer les

47:01investissements donc de ce point de vue √ßa a pas chang√© grand chose sur les investissements c’√©tait plus moi qui

47:07arbitr√© c’√©tait le r√©gulateur mais avec les m√™mes crit√®res donc √ßa √ßa changeait pas grand chose sinon sur le march√© on

47:13√©tait confiant puisque nous √©tions convaincus que s’il y avait une ouverture du march√© PDF qu’elle est

47:18gagnant puisqu’on avait les meilleurs tarifs de d’Europe donc √ßa nous est g√™nait pas par contre toute id√©e qui est

47:25peut-√™tre submant chez les concurrents qui venaient avec la reine je peux vous dire que quand j’en ai entendu parler l√† j’ai hurl√© j’ai jamais dit j’ai toujours

47:31dit non la reine est une monstre et monstruosité je sais pas si vous le mesurer alors pourquoi on a mis la reine

47:39c’est pas pas de mon temps hein quand l’id√©e a √©t√© √©voqu√© je hurlais

47:44c’est absurde qu’est-ce qui justifie que DF subventionne ses concurrents

47:51alors je fais le l’avocat de adverse la justification c’est de dire que DF a de

47:57fait un monopole en ayant le coup du nucléaire et que personne ne peut en bénéficier et donc personne ne pourra

48:04jamais investir dans ce domaine donc la seule mani√®re pour que les autres puissent investir c’est qu’ils aient une

48:10partie de la rente nucléaire voilà la justification regardez aucun de ceux qui

48:16ont b√©n√©fici√© de la rente d’investi ni dans le nucl√©aire ni dans m√™me dans la production

48:21ou très peu sauf total qui a les moyens qui a pas besoin de ça pour le faire

48:28voil√† donc c’est ce que je peux dire l’ouverture du march√© nous inqui√©tait

48:34pas outre mesure puisqu’on disait si le march√© est vraiment ouvert mais le probl√®me c’est que Bruxelles

48:41conscient de ça a introduit des pilules empoisonnées pour empêcher EDF de

48:47s’imposer sur le march√© la reine est une pilule empoisonn√©e

48:52c’est une mani√®re de d’emp√™cher eux d’√™tre de b√©n√©ficier de sa honte c’est clair

48:59donc je pense que la reine est quelque chose qu’on n’aurait jamais d√Ľ accepter alors

49:05c’est c’est une collusion bruxelloise et allemande parce que il faut savoir que l’Allemagne a toujours √©t√© tr√®s

49:15honnêtement le pouvoir politique également était très

49:20conscient que la France avait un avantage particuliers avec les prix d’√©lectricit√©

49:25bas et y compris l’industriellement parce que √† cette √©poque l√† j’ai pas dit

49:31de mon temps les tarifs pratiqu√©s par EDF dans le p√īle secteur domestique et

49:36industriel √©tait nettement inf√©rieur √† ce qui se passait en Allemagne de l’ordre de 30%. nettement inf√©rieur et

49:42donc Bruxelles et les Allemands consid√©rer que c’√©tait une distorsion de

49:48concurrence merci

49:54[Musique] la période pendant laquelle vous

50:00présidez EDF et également celle pendant laquelle sera lancée le Grenelle de

50:07l’environnement si je ne me trompe ou juste int√©rieur j’ai plus

50:14le Grenelle de l’environnement qui conclut notamment √† la au d√©veloppement de plus tard on

50:22appellera les Smart Grids l’intelligence des r√©seaux de distribution la mise en place

50:28du compteur Linky notamment quelle est la vision que vous faites à ce moment-là

50:34de l’√©volution des r√©seaux et notamment dans la perspective de l’injection des √©nergies nouvelles

50:42renouvelables intermittente comme comme elles ont comme nom successifs

50:50c’est plut√īt m√™me m√©moire c’est que on √©tait plut√īt

50:57en soutien via c’√©tait plut√īt une √©volution qui nous paraissait naturel et

51:02souhaitable [Musique] le CET accompagné aussi il voulait pas dit

51:09mais c’est √ßa va de pair aussi avec le d√©veloppement du renouvelable parce que le renouvelable

51:15implique une gestion du réseau très particulière puisque il est

51:21intermittent donc sa complexifie le métier de distributeur et de transporteur de réseau donc ça

51:29encore plus je veux dire il faut que le réseau soit de plus en plus intelligent pour arriver à être compatible avec le

51:35renouvelable donc ça nous paraissait quelque chose de souhaitable je me

51:40souviens √† mon √©poque que mon inqui√©tude c’est pour √ßa que √ßa n’a pas √©t√© lanc√© de bon temps je crois c’√©tait lanc√©

51:46apr√®s la question c’√©tait de qui est une stabilisation de la technologie parce que on √©tait encore dans une p√©riode o√Ļ

51:52les compteurs intelligents évoluaient tous les ans comme les smartphones et donc pour EDF et on a

52:01fini par le faire √ßa c’est bien fait d’ailleurs il faut stabiliser il faut qu’on en a qu’un et donc

52:08on n’√©tait pas encore mais on savait que √ßa allait venir on savait que √ßa allait venir et √ßa finit par venir et finalement c’est un succ√®s honn√™tement

52:14j’y suis pour rien mais le je vois le compteurs intelligents maintenant ils sont l√† et

52:20il y a encore quelques petites franges de la population qui a peur des ondes mais sinon √ßa marche bien et c’√©tait

52:27in√©luctable et c’est absolument n√©cessaire si on veut d√©velopper le renouvelable

52:34merci beaucoup quand vous avez beaucoup parl√© de de la l’√©tat dans lequel vous

52:39vous trouvez EDF en arrivant et notamment de de l’absence d’investissement depuis un certain temps

52:46√† quoi expliquer vous cette absence d’investissement vous avez mon diagramme 1 premi√®rement il y a une raison tout √†

52:53fait logique et l√©gitime qui √©tait qui a eu un effort colossal d’investissement

52:58pour fabriquer le programme nucléaire et que ça a écraser tout donc que les les

53:06investissements descendent apr√®s c’est l√©gitime deuxi√®mement [Musique]

53:14le l’effort qui a √©t√© fait l√† est inou√Įe je veux dire m√™me je fais une parenth√®se

53:19je l’ai pas racont√© j’ai √©t√© en 2006 je crois en Chine pour vendre la

53:26participation de EDF pour développer les centrales et le père et je rencontre

53:34le Premier ministre qui est Monsieur Vigneau et

53:40je lui dis monsieur le Premier ministre actuellement la Chine construit qu’une

53:47centrale nouvelle par an

53:52et chez l’√©tat grand pays la France a tout petit pays et on a fabriqu√© 5 par an

54:01l√† il y a une interruption de s√©ance le Premier ministre est os√© vers 16 sbire pour savoir si ce que j’avais dit il

54:07avait bien compris ce que j’avais dit vous rendez compte 5 parents ont construits et la c’est aujourd’hui je ne

54:16sais m√™me pas si on pourrait le refaire aujourd’hui cinq parents alors que je r√©pondrai √† votre question mais

54:23ce que je veux dire pour l’avenir c’√©tait que deux montants d√©j√† on s’√©tait dit pour le renouvellement du

54:29parc il faut arriver √† lisser √©taler parce qu’on peut pas on pourra

54:34pas refaire sur 10 ans donc il faut √©taler et une des mani√®res d’√©taler c’est de prolonger la dur√©e de vie de

54:41certaines centrales pas toutes de la même durée donc on peut étaler pour ce qui a été fait en disant

54:47l’√©tal√© sur 20 ans donc la caract√©ristique de ce pic incroyable sur

54:5210 ans c’√©tait que toutes les centrales √©taient quasiment neuve et donc qu’il y ait une chute des d√©penses d’entretien

55:00des centrales de maintenance et tout à fait légitime elles étaient neuves quand

55:05je suis arriv√© elle commen√ßait √† √™tre moins neuve donc voil√† pour partie par contre que le reste je ne sais pas l√† parce que j’ai

55:13trouv√© la m√™me chose dans le thermique et dans l’hydraulique mais dans le nucl√©aire honn√™tement j’ai recommenc√© les investissements surtout d’ailleurs

55:20dans la partie classique des centrales c’√©tait les g√©n√©rateurs les turbines etc

55:26parce que tout ce qui √©tait nucl√©aire est compl√®tement encadr√© par l’Autorit√©

55:32de s√Ľret√© l√† les investissements ont lieu je n’ai jamais eu le moindre doute ni le montant ni avant ni apr√®s qu’il y

55:39a eu des prises de risques en mati√®re de s√Ľret√© nucl√©aire et l’Autorit√© de s√Ľret√© il veille elle fait bien son job donc il

55:45y a pas quand je dis qu’on n’a pas assez investi je pense qu’√† aucun moment on a menac√© la circuit s√©curit√© mais on a

55:51menacé la productivité

55:56alors quand vous arrivez aux affaires

56:02premier réacteur de puissance à neutrons rapide a été arrêté

56:10quelle vision avez-vous à cette époque-là quelle

56:15vision est communément acceptée à cette époque-là de du cycle du combustible et

56:20de la n√©cessit√© d’envisager autre chose que l’enrichissement de l’uranium

56:27ces regrettable oui √ßa avait √©t√© c’est Ph√©nix qui avait √©t√©

56:33cr√®che Malville avait √©t√© ferm√©e juste avant et juste apr√®s d’ailleurs on a ferm√©

56:40aussi [Musique] comment elle s’appelle cherche le nom

56:50voil√† c’est √ßa et donc c’est non c’est tr√®s dommage c’√©tait le CEA avec lequel on avait des

56:57relations tout à fait complémentaires

57:04simplement ce que il faut bien voir c’est que pour EDF l’horizon des surg√©n√©rateur √©tait

57:10forcément assez lointain pour la raison que je viens de dire parce que les sujets générateurs auraient pu se

57:16substituer à la partie investissement nouveau par contre prolonger la durée de vie des centrales

57:21existantes ce qui veut dire allonger de 20 ans c’√©tait √©videmment la priorit√© pour EDF

57:27parce que c’est √©videmment tr√®s rentable donc c’√©tait pas un sujet urgent mais on y √©tait tr√®s favorable bien s√Ľr oui et

57:33je regrette ce qui s’est pass√© √† Chris Malville et regrettable le

57:40l’arr√™t a √©t√© fait pour des raisons √©videmment politique c’√©tait un peu

57:47satisfaire une certaine frange de l’opinion mais il faut reconna√ģtre que

57:53c’√©tait pas encore un succ√®s industriel ce n’√©tait pas encore un succ√®s industriel donc c’√©tait encore en phase

58:00de recherche mais par contre ou en m√™me temps c’est tout √† fait regrettable qu’on est

58:05quitt√© √ßa parce que je vous le disais on √©tait leader mondial et on peut pas √™tre leader mondial si on n’est pas √† la pointe de la recherche aujourd’hui les

58:12surg√©n√©rateurs sont toujours une voie d’amenir et cette voix on n’y est pas et √ßa c’est tr√®s ennuyeux donc si je

58:18reparle tout √† l’heure j’ai dit tout √† l’heure qu’il fallait une volont√© politique je pense que √ßa en fait partie

58:24redonner confiance dans cette fili√®re et il faut qu’on soit dans l’avenir si on veut attirer les jeunes ing√©nieurs il

58:31faut qu’il y ait des perspectives d’avenir il suffit pas de dire qu’on continue comme avant il faut aller vers l’avenir et le surg√©nateur en fait

58:37partie et est-ce que c’√©tait seulement une r√©flexion sur la technologie d’avenir ou

58:44est-ce qu’il y avait une r√©flexion autour du cycle du combustible et de la disponibilit√© de l’uranium enrichi

58:53écouter on avait alors ça pose aussi la relation avec [Musique]

59:00Areva nous avions un stock qu’on avait on m’avait dit qu’on avait un stock de

59:06d’uranium d’environ 15 ans c’est l’ordre de grandeur donc on √©tait jamais

59:14c’√©tait pas une pr√©occupation de court terme par contre j’avais pas √©voqu√© tout √† l’heure dans ma

59:20politique de renaissance du nucl√©aire l√† j’avais mis comme objectif

59:27de s√©curiser l’approvisionnement en uranium et mon id√©e c’√©tait un peu ce que

59:33j’avais d√©velopp√© pour le gaz j’avais dit il faut √† la fois √™tre sur le march√© parce que EDF est mais il faut que nous

59:39investissions nous-m√™mes dans des mines et j’en avais parl√© √† r√™va √ßa n’a pas eu

59:46de suite mais c’√©tait pour le long terme nous √©tions s√©curis√© sur 15 ans et je disais

59:53il faut qu’on ait une ma√ģtrise du coup c’√©tait surtout sur le coup √† la dur√©e de vie d’une centrale une centrale √ßa

59:59dure 60 ans on avait une vision à 15 ans et donc je souhaitais consolider sur une

1:00:05vision √† long terme en ayant une partie d’actifs ce n’est pas le cas enfin

1:00:11il va [Musique] la compétence pour assurer cette sécurité

1:00:20je laisserai le rapporteur revenir plus plus en d√©tail sur les sujets autour d’Areva j’aurais une derni√®re s√©rie de

1:00:27questions sur le lancement des des EPR enfin de le père finalement français

1:00:34vous êtes aux affaires quand la décision de lancer flamme en ville est prise

1:00:39donc une question sur sur ces √©l√©ments c’est la premi√®re fois du coup en France avec Flamanville qu’on ne lance qu’un

1:00:47seul chantier et non deux en parallèle pourquoi ce pourquoi ce choix et cette

1:00:52proposition technique l√† vous avez raison c’est sans doute regrettable

1:00:57√† l’exp√©rience la raison c’√©tait que comme je vous l’ai dit on est en surcapacit√© et que j’avais un peu vendu

1:01:05le projet pour dire c’est une mani√®re de retrouver des comp√©tences c’est comme √ßa

1:01:10que je l’ai vendu et allez dire qu’on en faisait deux j’aurais encore plus de mal voil√†

1:01:16et mais l’exp√©rience monte parce qu’en Angleterre on le fait mais en Angleterre il y a pas de surcapacit√© donc les

1:01:22chantiers dont j’ai parl√© tout √† l’heure que √ßa soit une cl√©point ou SiWay on les fait par paire et en effet j’ai eu des

1:01:29retours de mes coll√®gues qui me disent il y a pas d’autres qu’en faisant une paire √ßa co√Ľte moins cher que d’en faire deux fois

1:01:36et du coup pourquoi est-ce que √† votre avis pas en ligne n’a pas encore √©t√© lanc√©

1:01:41jusque-l√† vous vous √©voquez le fait que c’√©tait finalement dans le plan de d√©part de de Flamanville de lancer assez

1:01:47vite apr√®s panli pourquoi cette d√©cision n’a pas √©t√© prise

1:01:52je √ßa c’est d√©lit√© je ne sais pas tr√®s bien j’√©tais pas

1:01:58aux commandes qu’est-ce qui peut justifier de pas l’avoir fait toujours que il n’y avait pas de besoin √† court

1:02:04terme c’est clair la situation de DFC d√©grad√© parce que le

1:02:11l’histoire de la reine l√† cette pilule empoisonn√©e

1:02:17ça très sérieusement remis en cause le

1:02:25business model d’EDF qui qui n’avait plus les moyens de de faire des

1:02:30investissements non imm√©diatement rentable il est certain que de cr√©er une surcapacit√© c’est √ßa le sujet de la r√©glementation

1:02:37du tarif si on veut pas avoir de p√©nurie il faut avoir une surcapacit√© c’est de la m√™me

1:02:43mani√®re que si vous voulez √™tre s√Ľr d’√™tre √† l’heure un rendez-vous il faut vous y prenez √† l’avance donc si on veut pas avoir de p√©nurie il faut une

1:02:50surcapacit√© le b√©canisme le march√© n’incite pas √† la surcapacit√© parce que c’est les temps

1:02:57longs l’investissement et donc √† partir du moment o√Ļ vous avez la concurrence sur le march√© la pression sur les prix

1:03:02personne n’a envie de b√Ętir une surcapacit√© et donc le fait que le march√© soit ouvert √† certainement

1:03:08d√©grad√© l’int√©r√™t pour EDF de lancer Pandi dans

1:03:16les mêmes délais certainement parce que pour lui on pourrait pas justifier par une rentabilité immédiate

1:03:22de police puisqu’il y avait une sur capacit√© c’est le rapporteur

1:03:30voilà le rapporteur ne bénéfice pas du même privilège au niveau du micro que le président donc falloir que vous coupiez

1:03:35le v√ītre pour qu’il puisse parler que vous le rallumer √† chaque fois pour prendre la parole merci monsieur le Pr√©sident je reprends

1:03:42exactement au point o√Ļ on s’arr√™te sur la surcapacit√© parce que il faut que vous nous expliquiez quelque chose qu’on que j’ai du mal √† comprendre deux choses

1:03:50premi√®re question est-ce que vous convenez qu’en fait √† l’√©poque contrairement d’ailleurs √† aujourd’hui

1:03:56on avan√ßait √† l’aveugle en termes de projection de consommation d’√©nergie et

1:04:02de consommation d’√©lectricit√© aujourd’hui par exemple on dispose de RTE d’autres organismes qui sont plus ou

1:04:09moins s√©rieux plus ou moins rigoureux mais qui en tout cas font des projections de consommation d’√©lectricit√© qui s’appuie sur des

1:04:15usages sur des √©volutions de la consommation d’√©nergie primaire finale etc √† vous entendre on disposait

1:04:23visiblement pas de la même capacité de projection je vous dis pourquoi je vous demande ça on était quand même à une

1:04:28√©poque o√Ļ on venait de on allait inscrire dans le bloc de constitutionnalit√© la Charte de

1:04:34l’environnement on avait une reconnaissance mondiale progressive et fran√ßaise importante de l’importance du

1:04:40un changement climatique et donc de l’importance de sortir des √©nergies fossiles et malgr√© √ßa on arrivait dans

1:04:46un raisonnement o√Ļ on pouvait penser qu’on serait en surcapacit√© de production d’√©lectricit√© alors que 1 on

1:04:52peut exporter de l’√©lectricit√© et que deux a priori c’√©tait quand m√™me la seule solution √† court terme au moyen

1:04:58terme r√©alise de sortir de la consommation d’√©nergie fossiles donc √† la fois sur les outils qui √©taient √† la

1:05:04disposition des pouvoirs publics et des entreprises comme EDF et puis sur le contexte général de ce mode surcapacité

1:05:10est-ce que vous pourriez nous en dire un peu plus alors quand je parlais sur capacité

1:05:15c’est factuel c’est √† dire que au moment de je vous parle le march√© √©tait environ

1:05:22enfin la capacit√© de production √©tait d’environ 20% sup√©rieur √† notre consommation et √ßa sera divis√© par le

1:05:30fait qu’il y avait des unit√©s √† l’arri√®re notamment les unit√©s thermiques il y

1:05:35avait la priorit√© du nucl√©aire nucl√©aire fonctionnait toujours mais les unit√©s thermiques √©taient souvent l’arr√™t et deuxi√®mement qu’on exportait on

1:05:42exportait de l’ordre de 60 toujours sup√©rieur √† 50 km pour un

1:05:49march√© de 500 donc on exportait en gros net quand je dis 50 c’est le net c’est √†

1:05:54dire environ 10% du march√© oui c’est notre notre soldenet d’exportation pendant les 10 ans pendant les 5 ans o√Ļ

1:06:02j’√©tais aux commandes et les gens qui ont suivi √©taient elles-m√™mes donc la surcapacit√© on peut pas la nier elle est dans les faits elle est dans les

1:06:07chiffres 10% √† peu pr√®s c’est en gros 10% bon ceci √©tant l’Europe √©tait RA

1:06:13puisque c’est EDF qui a qui faisait le les fans du consommateur europ√©en en

1:06:20g√©n√©ral et allemand en particulier et d’ailleurs si aujourd’hui il y a un probl√®me en Europe c’est parce que cette

1:06:26surcapacit√© que nous avions la plus cette capacit√© d’exportation c’est pas quand je dis sur capacit√© d’ailleurs le

1:06:33mot est vous avez raison sur un point c’est qu’il faudrait maintenant nuancer √ßa parce que quand je parlais je parlais

1:06:39de sur capacité par rapport au marché français voilà alors quand vous parlez au niveau

1:06:44europ√©en c’est un sens compl√®tement diff√©rent en effet puisque au niveau europ√©en

1:06:51je dirais que c’est les l’√©volution des prix et des prix

1:06:57relatifs des des outils de production qui peut faire la différence bien que ça soit biaisé comme vous le

1:07:03savez puisque même si vous le nucléaire est moins cher par moment on donne la priorité

1:07:08renouvelable d’ailleurs se justifie mais bon c’est un fait donc l√† c’√©tait en fait bon

1:07:15deuxi√®me remarque non non EDF avait les outils et d’ailleurs comme je vous l’ai dit on faisait partie donc de mon temps

1:07:23RTE qui fait toutes ces projections faisaient partie de la maison donc on avait on avait tout √† fait les outils mais plut√īt fran√ßais c’est vrai

1:07:33le d√©bat a chang√© √† partir du moment on a ouvert le march√© parce qu’√† ce moment-l√† qu’est-ce que c’est que la

1:07:38surcapacit√© au niveau europ√©en c’est beaucoup plus difficile √† mesurer honn√™tement beaucoup plus difficile parce que √ßa d√©pend de la comp√©titivit√©

1:07:45des différentes formes de production enfin troisième remarque que je vais

1:07:50vous faire c’est qu’avec ce cette p√©riode que √ßa soit √† Bruxelles ou dans les

1:07:57certains milieux français il y a eu cette illusion cette illusion

1:08:03mais impression ou cette conviction

1:08:10qu’on pouvait par un comportement sobre r√©duire la

1:08:17consommation d’√©nergie √ßa a √©t√© un th√®me tr√®s fort et si vous voulez EDF qui

1:08:22avait ses propres mod√®les s’est battu je peux vous le dire contre des d’autres

1:08:27mod√®les et notamment m√™me le RTE quand il √©tait ind√©pendant √† sortir un moment des mod√®les o√Ļ il y avait une r√©duction

1:08:33de la consommation d’√©lectricit√©

1:08:42√ßa n’est jamais apparu il y a eu des d√©bats je pouvais retrouver il y a eu

1:08:47des confrontations √† feutr√©s mais EDF a toujours compt√© le fait qu’on pourrait

1:08:53imaginer une baisse de la consommation √©lectricit√© alors les stables elle s’est stabilis√©e mais EDF a toujours plaid√© je

1:09:00crois on peut pas √† la fois dire qu’on veut d√©velopper les applications de

1:09:06consommation qui épargne la production de CO2 comme la voiture électrique comme

1:09:11le chauffage √©lectrique et dire qu’on va baisser la consommation √©lectricit√© le les mod√®les est maintenant il y a √ßa

1:09:18√©volue bien le les nouveaux mod√®les du RTE que j’ai vu r√©cemment me paraissent beaucoup plus r√©aliste mais on peut pas

1:09:24imaginer que c’√©tait cette √©volution vers la r√©duction des

1:09:31√©missions de CO2 qui est tout √† fait souhaitable puis se faire sans que la part de l’√©lectricit√© augmente dans la

1:09:36dans le la consommation √©lectricit√© dans la consommation d’√©nergie on pense aujourd’hui si vous voulez les chiffres

1:09:42comme √ßa des ordres de grandeur que j’ai en t√™te que la consommation

1:09:47de mondial d’√©nergie pourrait √™tre de

1:09:52stabiliser ou lors de 1% par an et la consommation d’√©lectricit√© au moins de 2,5% par an et en France c’est encore

1:10:00plus l’√©lectricit√© la part de l’√©lectricit√© dans la consommation totale d’√©nergie et

1:10:05là il y a un consensus va augmenter

1:10:58parce que les les centrales thermiques ne fonctionnaient

1:11:03qu’en pointe donc en base la base √©tait d√©j√† exc√©dentaire et on a

1:11:09√©t√© conduit √† faire ce qui est pardon j’ai oubli√© de dire √ßa effectivement et √ßa aurait r√©pondu plus directement √†

1:11:14votre question EDF a √©t√© oblig√© de faire quelque chose qui n’est pas optimal dans le monde c’est-√†-dire de d’arr√™ter

1:11:23ces centrales nucléaires je sais pas si vous en a parlé normalement une centrale nucléaire pour fonctionner au meilleur

1:11:30rendement elle fonctionne √† temps plein sans arr√™t sauf quand on l’arr√™t pour pour changer

1:11:36le combustible EDF a été obligé contenu de la surcapacité même en dehors des

1:11:41pointes √† r√©duire la production d’√©lectricit√© nucl√©aire ce qui est pas du tout optimum

1:11:48sur le plan économique et pour le faire EDF a inventé on est les seuls au monde à le faire on réduit la production on

1:11:56module la production centrale nucléaire ce qui est probablement une des causes

1:12:01des difficult√©s que nous avons aujourd’hui parce que probablement √ßa use les centrales plus que un

1:12:08fonctionnement en continu vous savez il y a un taux d’indisponibilit√© que nous avons et

1:12:13probablement que c’est la cause parce que les m√™mes centrales aux

1:12:19√Čtats-Unis ils sont les m√™mes elles ont un meilleur taux de distribu√© √ßa m’avait frapp√© quand j’√©tais aux commandes parce

1:12:24que j’avais vu les centrales am√©ricaines elles √©taient beaucoup plus disponibles que les n√ītres et la r√©ponse de Vegas c’√©tait dire mais oui mais eux ne

1:12:31modulent pas donc voilà une sanction concrète que la

1:12:36surcapacit√© avait une sanction √©conomique ce n’√©tait pas le petit homme

1:12:45je remercie je passe le Pr en gardant un lien avec la surcapacité

1:12:51parce que ce que vous avez dit forc√©ment nous a mis les puces √† l’oreille on est dans un monde o√Ļ il y a globalement une

1:12:56surcapacit√© et donc o√Ļ il n’y a pas d’argument selon vous objectif ce qui

1:13:03concerne la production d’√©lectricit√© pour construire un nouveau r√©acteur pour en France bien s√Ľr pardon pour autant

1:13:10vous voilà pour autant vous plaidez auprès des pouvoirs publics pour la

1:13:15construction d’un nouveau r√©acteur avec l’argument de dire c’est la seule mani√®re de pr√©server les comp√©tences

1:13:22est-ce que c’est bien ce que vous avez dit est-ce que c’√©tait la seule mani√®re de pr√©server les comp√©tences et dans ce

1:13:28cas pardonnez-moi d’un statut mais je trouve √ßa un petit peu √©tonnant de dire que la seule mani√®re de pr√©server les

1:13:34comp√©tences c’√©tait de construire r√©acteur dont l’√©tat des connaissances actuelles ne permettait pas de dire

1:13:40qu’on allait en avoir un besoin aujourd’hui comp√©tences c’est de

1:13:47reconstituer une filière industrielle parce que ce que

1:13:52j’ai expos√© c’√©tait que je l’ai l√† si vous voulez nous avions

1:13:58prévu et je vais vous donner parce que apparemment vous tournez toujours autour de cette question nous avions une vision

1:14:04tr√®s claire de ce qu’il fallait investir dans les 30 ans qui viennent pas tr√®s clair tr√®s pr√©cis et peut-√™tre pas clair

1:14:11mais pas juste mais tu es précise et ça pour le faire il faut un outil industriel et donc si on ne prenait pas

1:14:17des mesures nous n’aurions pas eu l’outil industriel et pour constituer cet outil industriel vous pouvez pas

1:14:24payer des gens √† ne rien faire il faut qu’il soit

1:14:29occup√© et en plus c’est une mani√®re de d’exporter ses comp√©tences puisque

1:14:35mon analyse √©tait que je pensais que le nucl√©aire allait repartir dans d’autres pays

1:14:42et donc il fallait cr√©er une fili√®re capable d’exporter et donc le fait que

1:14:48il fallait une centrale en France c’est que je pense qu’il √©tait tr√®s difficile de pouvoir vendre une centrale √†

1:14:55l’√©tranger si on en avait pas une chez nous voil√† donc le famonville si vous voulez c’√©tait une mani√®re et d’ailleurs

1:15:01les Chinois souvent les Chinois ont fini par faire

1:15:06les √©l√®ves ont fini par faire mieux que le ma√ģtre mais les Chinois il y avait des d√©l√©gations chinois qui √©taient affamanville les Chinois √©taient

1:15:12totalement associ√©s √† la construction de Flamanville totalement et tous les p√©pins qu’on a eu il les connaissait et

1:15:18ils en ont tiré conséquence donc ça a été pour nous un argument pour vendre le nucléaire aussi bien en Chine que quand

1:15:25Grande-Bretagne donc c’est pour √ßa c’est pas et d’ailleurs flamobil ne suffit pas √†

1:15:32occuper la fili√®re et aujourd’hui heureusement heureusement il y a la plupart des ing√©nieurs

1:15:38travaillent pas sur flamboy maintenant parce que flambo√Įs c’est fini un point de vue ing√©nierie on a des p√©pins √† frapper il travaille sur Facebook sur

1:15:45inclipoid et √ßa se voit travaille sur les quatre mais je pense qu’on aurait jamais eu une

1:15:52√©poque et Siwel si on n’avait pas une femme en ville et ni la Chine √ßa c’est s√Ľr

1:15:58dans ce que vous dire ce que vous dites apr√®s je passe √† autre chose mais pour √™tre s√Ľr d’avoir bien compris c’est que l’argument majeur qui a motiv√© la

1:16:05lancement de la construction du de le p√®re de Flamanville c’est le maintien d’une fili√®re industrielle cr√©dible √†

1:16:10l’export industriel tout court et que l’export

1:16:18est un des moyens de l’avoir si vous voulez l’export √©tait une retomb√©e l’export mais ce que je

1:16:23veux dire c’est que si on n’avait pas fait √ßa on n’aurait pas eu la fili√®re industrielle quand on en avait besoin c’est-√†-dire aujourd’hui

1:16:31merci je passe au contexte √† l’heure de la de la d√©cision et puis du lancement je lis deux lignes du rapport de la Cour

1:16:37des comptes de 2020 qui évoque les rivalités entre deux groupes publics nationaux arriva et EDF

1:16:44et qui √©crit dans la synth√®se du rapport c’est dans ces conditions qui arrivent √† signer en 2003 un contrat de vente d’un

1:16:50EPS √©lectrice c’est un finlandais et que DF a des 2004 la construction du premier

1:16:55repère en France cette course entre les deux entreprises françaises a conduit au lancement précipité des chantiers de

1:17:00construction de ces deux premiers EPR sur la base de r√©f√©rence technique erron√©es et d’√©tudes d√©taill√©es insuffisantes et le rapport c’est

1:17:07ensuite un certain nombre de r√©f√©rences j’en note simplement deux pour illustrations je note d√®s que dans la

1:17:13dur√©e initiale de de construction du r√©acteur pr√©vu √©tait je crois d’une cinquantaine de mois contre une moyenne

1:17:20de 120 mois de d√©lai de construction en moyenne dans les d’apr√®s la Cour des comptes dans les ann√©es pr√©c√©dentes et

1:17:26un deuxi√®me chiffre il √©tait √† l’√©poque pr√©vu 5 millions d’heures de travail et √† l’heure du rendu du √† la date de rendu

1:17:32de rapport de la Cour des comptes on avait une estimation √† 22 millions d’heures comment est-ce que vous appr√©ciez les deux sujets un peu

1:17:38diff√©rents que j’ai mentionn√© d’abord la temporalit√© de la prise de d√©cision avec une potentielle rivalit√© non productive

1:17:45avec Areva et puis ensuite les références techniques de départ qui ont présidé au choix et à la date butoir de

1:17:52construction de l’EPR

1:17:59bon sur les délais par rapport à ce qui ont été prévu et la

1:18:04r√©alit√© c’est effectivement une erreur d’appr√©ciation totale qui est la m√™me du c√īt√© d’Areva que du c√īt√© de Depp

1:18:11puisque le qui lui auto a eu autant de retard si

1:18:16ce n’est plus que que Flamanville donc c’est pareil donc l√† il y avait une erreur alors je vais vous dire l√†-dessus

1:18:22ma conviction sur cette histoire de dérapage

1:18:27pourquoi pourquoi il y a des tels dérapages je pense que vous allez approfondir ça en voyant les les

1:18:33gestionnaires qui ont g√©r√© √ßa mais par rapport √† ce que j’imaginais

1:18:39c’est clair que j’avais pas imagin√© √ßa c’est clair alors il y a plusieurs

1:18:45observations que je veux faire qui peuvent contribuer à la réponse 1

1:18:51j’√©tais conscient qu’on √©tait en train de perdre des comp√©tences parce qu’on n’est pas

1:18:56construit de centrale depuis longtemps et clairement le la compétence nucléaire

1:19:02et quelque chose de tr√®s pointu et qui touche il faut pas voir que c’est pas que les ing√©nieurs nucl√©aires de def

1:19:09c’est aussi les sous-traitants les soudeurs enfin c’est toute la fili√®re l√† je vais vous dire le premier p√©pin que

1:19:15j’ai eu qui m’a mis la puce √† l’oreille et j’ai compris que √ßa allait √™tre pas une longue partie de plaisir

1:19:21j’ai commenc√© les travaux de femmes en ville et √ßa commen√ßait par la partie

1:19:27génie civile on a installé les murs en béton

1:19:33et bien j’ai √©t√© encore pr√©sent d’EDF on a eu des probl√®mes dans les murs en b√©ton

1:19:44en défaut parce que il avait pas respecté les normes nucléaires qui étaient une densité droit à béton qui

1:19:51√©tait impos√©e parce qu’il a pas fait √ßa depuis tr√®s longtemps bon et √ßa si vous voulez quand j’ai vu √ßa sur les ronds en

1:19:57béton qui est un truc banal et pas du tout pointu je me suis dit ça veut dire que la machine est rouillée et que ça va

1:20:04√™tre dur de relancer la machine donc voil√† sur les d√©lais et c’est malheureusement ce qui s’est pass√© aussi bien en Finlande que Flamanville donc

1:20:11voilà pour le une des explications la deuxième explication

1:20:18c’est qu’on est dans un domaine je sais pas si vous savez j’ai encore des responsabilit√©s dans le domaine de

1:20:24l’a√©ronautique et il y a une analogie entre l’a√©ronautique et le nucl√©aire qui est

1:20:29que les probl√®mes de s√Ľret√© sont prioritaires c’est vrai dans le nucl√©aire c’est vrai dans

1:20:36les probl√®mes de s√Ľret√© √ßa veut dire que toute changement toute modification

1:20:44est infiniment plus compliqu√© plus co√Ľteuse qu’on ne le croyait regardez

1:20:49Boeing avec ses et l√† si vous voulez on s’est dit Areva comme EDF puisque enfin

1:20:57je pense que vous savez qu’√† l’√©poque en gros l’ing√©nierie √©tait moiti√© EDF moiti√© Eva c’est √† peu pr√®s la m√™me nombre

1:21:03d’ing√©nieurs des deux c√īt√©s ils travaillent ensemble et ils ont compl√®tement sous-√©valu√©s le

1:21:11co√Ľt les d√©lais et les difficult√©s d’une modification ils sont dit √ßa ressemble √† ce qu’on faisait avant c’est pas tr√®s

1:21:18diff√©rent donc voil√† √ßa devrait pas co√Ľter plus que √ßa le changement est beaucoup plus co√Ľteux que pr√©vu

1:21:25d’ailleurs un moment je dois dire quand j’ai lanc√© le Pr le le Flamanville

1:21:32certains EDF me disaient revenons √† l’ancien mod√®le

1:21:37am√©lior√© plut√īt que de faire un EPR qui est tr√®s innovant j’avais d√©j√† eu des alertes bon

1:21:44le coup √©tait parti et quand m√™me beaucoup d’investissement avaient d√©j√† √©t√© fait alors maintenant EDF vis-√†-vis

1:21:51de Framatome enfin d’arriver √† l’√©poque oui c’est regrettable

1:21:57je l’ai beaucoup regrett√© j’ai souhait√©

1:22:04j’avais souhait√© que nous travaillons ensemble ce qui √©tait le cas initial puisque quand EDF est

1:22:10nationalisé et fera bateau aussi donc pratiquement il travaille ensemble

1:22:18Areva c’√©tait mis avait d√©velopp√© un business model √† l’√©poque

1:22:23qui était de séparer la partie construction de la partie exploitation

1:22:30de dire ces deux m√©tiers diff√©rents alors que avant c’√©tait je vais vous dire en gros moiti√©-moiti√© il y avait

1:22:36autant d’ing√©nieurs du c√īt√© de l’ing√©nierie d’EDF que l’ing√©nieur du c√īt√© de la r√™ve et l√† Areva a dit on va

1:22:42faire un business model et nous allons vendre des centrales cl√©s en main sans EDF et le crit√®re c’√©tait qu’il

1:22:49fallait surtout pas qu’il y a EDF et donc le business model pour vendre holkili auto √ßa a √©t√© de dire on ne veut

1:22:56pas de DF je l’ai regrett√© clairement et du coup je quand je vous cite les

1:23:02retomb√©es pour EDF il y en a pas Dolce alors qu’il pourrait y avoir mais il y en a pas par contre on en A√Įcha on en a

1:23:08de inkipoint on en a de partout on en a pas de quel auto ou tr√®s peu un peu quand m√™me parce qu’il y a des

1:23:14fournisseurs communs un peu quand même mais enfin très peu je le regrette en effet

1:23:21mais c’est fini √ßa je veux dire √ßa a √©t√© reconstitu√© depuis c’est une bonne une

1:23:26bonne √©volution je vous remercie est-ce qu’il y a

1:23:32d’autres exemples que vous voulez nous donner sur les difficult√©s de coop√©ration parce que dans le rapport de la Cour des comptes que je citais le la

1:23:39synthèse évoque des rivalités non productives entre les deux non arbitré par la puissance publique nous avions

1:23:45mentionn√© par exemple votre tentative de d’investir dans les mines et la discussion que vous avez eu aupr√®s

1:23:51d’arbat donc est-ce que vous avez d’autres exemples √† nous donner premi√®rement et deuxi√®mement est-ce que vous souscrivez √† l’id√©e qu’il n’y a pas

1:23:57eu d’arbitrage des pouvoirs publics et et si c’est le cas comment √ßa s’est mat√©rialiser le fait qu’il n’y a pas eu

1:24:03si ce n’est d’intervention du moins de m√©diation de la part des pouvoirs publics

1:24:10non c’est vrai qu’il y a pas eu d’arbitrage par contre

1:24:15il y a eu l’intelligence des hommes et des femmes parce que la v√©rit√© c’est que sur les chantiers ils travaillent ensemble je

1:24:22peux témoigner et que pour ma part je me suis toujours évité

1:24:27j’ai pris acte du fait que √† Evan souhaitait pas que des

1:24:33soit associ√© √† ces d√©marches commerciales mais de fait puisque c’est quand m√™me moi qui ai pass√© les comme

1:24:40les march√©s que √ßa soit en Angleterre aux √Čtats-Unis d’ailleurs mais en Chine

1:24:47et Areva est venue après ça a été sans problème mais

1:24:53le business model qui était de dire on vend clé en main et sans EDF le seul

1:24:59exemple c’est eux qui lui auto et voil√† mais je l’ai regrett√© et j’ai tout fait

1:25:08pour que ce n’est pas de cons√©quence voil√† et honn√™tement et je pense que les

1:25:14pouvoirs publics √©taient dans cette attitude c’est-√†-dire ils avaient compris ils √©taient pas idiot il avait compris et ils essayaient de faire en

1:25:20sorte que ce n’est pas de cons√©quence de majables alors l’histoire de Flamanville

1:25:28non on l’a pas du tout d√©cid√© dans la pr√©cipitation √ßa c’est inexact puisque je vous ai dit pourquoi on a d√©cid√© j’√©tais pas dans l’urgence mais c’est

1:25:35fait que c’√©tait pour cr√©dibiliser le business model on n’√©tait pas dans l’urgence par contre ce qui est

1:25:43vrai que je regrette c’est qu’on n’a pas eu les retomber de l’auto √ßa c’est vrai oui √ßa je le regrette

1:25:50merci une dernière question sur le père de Flamanville la décision politique est prise en périnée par une loi en 2004

1:25:57mais la d√©cision va l’autorisation de cr√©er une installation nucl√©aire de base

1:26:04flamant ville et prise par un d√©cret du 10 avril 2007 c’est √† dire √† l’extr√™me

1:26:10limite du quinquennat qui √©tait en train de s’achever est-ce que vous avez souvenir

1:26:17qu’une d√©cision qui ait eu dans les arcades administratives et puis forc√©ment j’imagine en lien avec EDF une

1:26:24décision qui soit prise juste avant un éventuel une éventuelle alternance politique en tout cas un changement de

1:26:29Premier ministre et est-ce que √ßa est-ce que c’est √† dire qu’il y avait des craintes qu’une majorit√© suivante ne ne

1:26:38poursuivent pas l’engagement ne concr√©tise pas l’engagement politique de construire un EPS √† Flamanville

1:26:46j’ai pas pris conscience de ce que vous dites vous m’en faites prendre conscience

1:26:56oui peut-√™tre je demande en tous les cas c’est pas √ßa qui m’a motiv√© je m’en

1:27:01souviens plus mais c’est possible que certains y pensaient mais conseill√© de faire √ßa

1:27:08encore une fois ce que je vous dis c’√©tait que la prise de conscience que le nucl√©aire

1:27:15pouvait être mis en cause

1:27:21je vous dis √ßa parce qu’en fait en avril dans le cadre de la campagne pr√©sidentielle le porte-parole du Parti

1:27:27socialiste avait dit que le Pr était inutile et dangereux honnêtement je vous

1:27:32dis je r√©fl√©chis j’essaie de j’√©tais pas pr√©par√© √† cette question non

1:27:38mais j’essaie de retrouver le calendrier les premi√®res alertes sur la remise en

1:27:44cause du programme nucléaire ne date pas de cette époque là la vraie première alerte pour moi elle était après mon

1:27:50départ

1:27:55c’est quand le pr√©sident Hollande a annonc√© qu’on allait arr√™ter les

1:28:03centrales alors il a dit pas toutes la moitié ou je sais pas quoi mais il a

1:28:08annonc√© officiellement qu’on allait arr√™ter de d√©velopper le programme nucl√©aire et c’est l√† l’alerte alors il y avait eu avant l’accord entre

1:28:16socialiste et partie √©cologique qui √©tait juste avant mais c’√©tait en [Musique]

1:28:212000 c’est bien apr√®s donc vraiment l√† non alors maintenant √ßa me revient on n’avait pas la moindre inqui√©tude encore

1:28:28√† cette √©poque non le ce que je reviens √† mon d√©bat vous souvenez du d√©bat dont je parle c’√©tait 2006 et l√† le d√©bat

1:28:35clairement le nucl√©aire n’√©tait pas un sujet sa passionnait personne ce que je voudrais revenir l√†-dessus parce que c’est c’est une le√ßon en Angleterre

1:28:42c’est comme √ßa aujourd’hui vous regardez Dieu sait si le champ politique en

1:28:48Angleterre et chahut√© sur l’√©nergie c’est un consensus on en parle pas il y

1:28:54a une agence tr√®s forte je vous le signale il y a une agence qui s’occupe d’√©nergie et de l’industrie qui est tr√®s

1:29:00puissante en Angleterre qui qui éclaire le aussi bien le Parlement que le que le

1:29:05gouvernement et qui est suivi et il y a toutes les alternances poétiques on remet pas en cause la stratégie aux

1:29:12√Čtats-Unis aussi aux √Čtats-Unis regardez le nucl√©aire n’est pas un sujet c’est il y a un consensus

1:29:19et donc on était jeune non je corrige il y a peut-être eu des gens qui ont pensé

1:29:24mais moi je reviens non j’avais pas le moindre inqui√©tude sur qu’on puisse remettre en doute le programme nucl√©aire

1:29:29honn√™tement je n’y pensais pas vous dites que vous inqui√©tudes remontent seuls enfin n’arrive que au moment de

1:29:36les d√©clarations du gouvernement apr√®s 2012 sur la question de l’arr√™t

1:29:42directeur etc mais vous √™tes pr√©sident de DF jusqu’en 2009

1:29:47à cette époque le réacteur enfin le Pr était censé être prévu devait être rentré en fonction pour 2012 mais

1:29:53j’imagine qu’en 2009 on commence √† se dire que 2012 est un peu ambitieux de 2009 √† 2019 depuis 2009 pardon vous √™tes

1:30:02pr√©sident d’honneur d’√©lectricit√© de France c’est pas dans quelle mesure vous avez des √©changes avec les autorit√©s mais j’imagine que le fait qu’il n’y ait

1:30:09pas de nouvelles décisions de construire un nouveau réacteur ou bien notre pr ou de poursuivre des recherches et le fait

1:30:16que le retard s’accumule provoque des inqui√©tudes est-ce que vous vous en ouvrez au pouvoir public aupr√®s d’EDF

1:30:24mais au-del√† enfin aupr√®s de au sein de du conseil d’administration d’EDF aupr√®s de l’agence participation de l’√Čtat

1:30:30est-ce que vous allez voir le gouvernement les ministres vous êtes notamment membres en qualité en qualité

1:30:37de personnalité qualifiée à partir de enfin vous êtes renouvelé en 2006 au CEA vous êtes vous

1:30:43participez aux vous participez √† la commission d’experts mis en par Eric Besson ministre de l’Industrie en 2012

1:30:50pour √©laborer des sc√©narios √©nerg√©tiques est-ce que vous n’avez pas avant la date que vous √©voquez des inqui√©tudes et

1:30:55est-ce que vous les formuler au pouvoir public des formuler

1:31:01[Musique]

1:31:06les dirigeants actuels de l’entreprise donc j’ai des contacts avec les dirigeants actuels de dirigeants de

1:31:12l’entreprise j’ai gard√© beaucoup de contacts comme vous pouvez le noter j’ai pass√©

1:31:17plus de 20 ans entre EDF et GDF donc je suis tr√®s attach√© √† cette entreprise et donc j’ai des contacts et je mesure bien

1:31:26les inqui√©tudes qui sont les leurs j’ai chaque fois je me suis manifest√© chaque

1:31:32fois j’ai eu la parole je peux m√™me vous laisser si vous voulez un article que j’ai fait il y a c’est plus r√©cent il y a six mois o√Ļ je

1:31:39dis à la fois mes inquiétudes et le fait que

1:31:45je reviens l√†-dessus parce que je pense qu’un choc comme celui qu’on a actuellement

1:31:50les difficult√©s qu’on a aujourd’hui il y a celles qu’on vient de dettes mais il y a aussi des des aspects externes il faut

1:31:56pas le nier le fait que les p√©pins d’EDF actuellement qui qui boit √ßa capacit√© de

1:32:03production amput√©e de sant√© √† wattheure c’est √† dire 20% de sa production c’est que le sol mais √ßa arrive justement √† un

1:32:09moment o√Ļ il y avait une crise de l’√©nergie en Europe si s’il y avait eu comme on √©tait il y a deux ans un

1:32:15exc√©dent de capacit√© personne ne l’aurait vu donc il y a des cons√©quences externes mais c’est vrai que je continue

1:32:23à penser que ce choc peut être salutaire si on en tire les conclusions que

1:32:30il faut recréer une dynamique et que ces dynamiques doit être

1:32:35soutenu politiquement dans la fermeté et dans la stabilité voilà

1:32:43je pense que d’un malheur quelque chose de bon peut sortir

1:32:51je vous remercie effectivement la commission Besson avec les dés pour une poursuite et renforcement du nucléaire

1:32:57qui avait rendu ses travaux entre septembre et janvier 2012 je ne vais pas

1:33:03étonné

1:33:09deux derni√®res questions peut-√™tre directement parce que vous l’avez √©voqu√© de vous-m√™me sur sur la

1:33:15question de la fermeture des r√©acteurs et l’inqui√©tude que √ßa vous a provoqu√©

1:33:21ce que vous dites c’est votre premi√®re grande alerte et vous dites dans une interview √† Radio

1:33:27Classique oui on a fait un peu de d’arch√©ologie en octobre 2014 vous dites

1:33:32cette loi cette loi de S√©gol√®ne Royal ministre de l’√©cologie sur la transition √©nerg√©tique est une noix de compromis

1:33:37qui devait prendre en compte les attentes de certaines sensibilités écologistes et celles des consommateurs qui a et attendait une énergie

1:33:44comp√©titive et pas trop co√Ľteuse je vais un peu plus loin les objectifs d√©finis sont justifi√©s et l√©gitimes

1:33:52ça me semble un tout petit peu contradictoire avec la très grande inquiétude de fermer les réacteurs

1:34:01je pense que √† l’√©poque comme aujourd’hui d’ailleurs je souhaite ne rien dire qui g√™ne

1:34:07l’entreprise √ßa a √©t√© vraiment mon souci num√©ro 1 je suis extr√™mement rattach√© √†

1:34:13l’entreprise et je ne veux jamais rien dire qu’il puisse apparaissent comme pol√©mique et si vous voulez pour que √ßa

1:34:20fonctionne ce modèle qui était EDF il faut je le pense je

1:34:27l’ai v√©cu une confiance total entre l’entreprise et le

1:34:32gouvernement il ne peut pas y avoir de diff√©rence et donc j’ai toujours √©t√© attach√© √† ne

1:34:41jamais publiquement affiché de désaccord avec le gouvernement je pense que ça a

1:34:46√©t√© l’attitude de Monsieur Jean-Bernard L√©vy et donc je fais attention quand je

1:34:52m’exprime √† ne pas g√™ner √ßa voil√† deuxi√®me remarque

1:34:59mes propos ont √©t√© souvent interpr√©t√©s parce que j’ai dit que trouver un √©quilibre √† 55 ans entre

1:35:04nucl√©aire et renouvelable para√ģt sans doute une attitude de raisonnable aujourd’hui je

1:35:12l’ai dit c’est vrai je pense qu’on l’a interpr√©t√© en disant mais donc je suis pr√™t √† r√©duire bah non √©videmment que

1:35:19non et voil√† c’est les deux commentaires que je peux faire mais sinon aujourd’hui je pense

1:35:25qu’√† gouvernement et je vois c’est ce que font les Anglais les si on regardait ce que font les Anglais aujourd’hui ils disent on va mettre la moiti√© en

1:35:31nucl√©aire la moiti√© en renouvelable surtout de l’√©olien c’est

1:35:36un discours peut-√™tre qu’un jour on doit le remettre en cause mais au moins on s’y tient et depuis 10 ans ils disent la

1:35:41m√™me chose et si je pouvais avoir une influence c’est

1:35:46celle-l√† que j’aimerais avoir bien merci monsieur le rapporteur madame

1:35:53poundiref pas de question madame Dufour je prends dans l’ordre des groupes

1:36:00politiques ça marche merci beaucoup [Musique]

1:36:07on les a on les a

1:36:14un peu √† des propos que vous avez √©voqu√© monsieur le rapporteur plut√īt c’est est-ce que on avait une vision de

1:36:20l’avenir oui alors sans l’arr√™t sans arr√™t j’avais une vision l’ann√©e alors l√† on en a une et je vais vous la

1:36:27montrer c’√©tait c’est amusant parce que c’est un document que j’ai retrouv√© qui date de 2009 et qui √©tait le document

1:36:33dont je me servais pour convaincre les pouvoirs publics qu’il fallait faire des hausses tarifs et ce document d√©crit tel

1:36:40que nous le voyons le programme des investissements √† venir jusqu’en 2020

1:36:47avec √† la fois ce que j’ai √©voqu√© tout √† l’heure c’est-√†-dire la dur√©e de vie ce que on a appel√©

1:36:54maintenant grand car√©nage de montant la plaie pas encore car√©nage et le nouveau nucl√©aire et d’√©taler le nouveau nucl√©aire voil√†

1:37:01je pense que √ßa complet ce que je vous ai donn√© pardon aucun souci alors j’ai plusieurs

1:37:07questions donc la premi√®re c’est donc on parle

1:37:12beaucoup de d’un syst√®me nucl√©aire qui √©tait en surcapacit√© aujourd’hui bon

1:37:17manifestement cet hiver pour des questions conjoncturelles il ne l’est plus en dehors de la corrosion sous

1:37:24contrainte qui est un accident on va dire d√©couvert dans des r√©acteurs plut√īt r√©cents la le calendrier de la

1:37:31maintenance pour les autres r√©acteurs donc qui √©tait aussi √† l’arr√™t est-ce que cette situation d’arr√™t donc d’une

1:37:37partie des r√©acteurs en dehors de ce de pour corrosion son contrainte aurait pu √™tre √©vit√© par davantage d’investissement concernant la

1:37:44maintenance traditionnelle de la barre d’EDF et si oui vu que vous avez quand m√™me point√© √† plusieurs reprises la

1:37:49question de la reine est-ce que la reine est un des facteurs principaux de ces investissements qui auraient été

1:37:55retard√©s √ßa c’√©tait ma premi√®re question deuxi√®me donc dans le graphique tr√®s int√©ressant que vous nous avez transmis

1:38:01on voit donc √† partir de 2002 le prix d’√©lectricit√© sont deux coups en dessous en fait des investissements r√©alis√©s par

1:38:08EDF donc j’imagine que c’√©tait un prix impos√© par l’√Čtat si vous pouvez revenir

1:38:13un peu là-dessus pendant cette période vous avez parlé des dividendes qui étaient versées par EDF et DF à ses

1:38:19actionnaires notamment principalement √† l’√©tat est-ce que pendant la p√©riode o√Ļ le prix de l’√©lectricit√© √©tait en

1:38:25dessous de vos investissements EDF continuaient à verser des dividendes

1:38:30justement cette p√©riode on arrive √† l’entr√©e en vigueur de la loi norme vu que vous √©tiez en train de faire des

1:38:36investissements au dessus du prix de vente de l’√©lectricit√© j’imagine qu’il y a eu des alertes sur l’entr√©e en vigueur

1:38:42de la reine est-ce qu’il y a eu des alertes est-ce qu’il y a eu des all√®les tout pr√®s des autres gouvernements apr√®s

1:38:47coup vous avez dit vous étiez attaché à ne pas troubler les relations avec les gouvernements mais en gros est-ce que

1:38:52vous pouvez nous dire un peu ce qu’on r√©pondit les gouvernements successifs sur ce sujet de la reine et enfin ma

1:38:58dernière question avec tout ce que vous présentez depuis le début sur les investissements assez

1:39:05quand même nécessaire dans le nucléaire à la fois pour créer le parc pour le maintenir et puis pour garder la filière industrielle en vie sur le fait que le

1:39:12march√© ne peut pas cr√©er de syst√®me en surcapacit√© puisque c’est pas son int√©r√™t √©conomique que la reine est une

1:39:18pilule empoisonn√©e pour toutes ces raisons pensez-vous que que le syst√®me de production d’√©lectricit√© ne

1:39:24devrait-il pas √™tre renationalis√© qu’on ne devrait pas retourner un tarif r√©glement√© pour tous les secteurs je

1:39:30vous remercie

1:39:35merci

1:39:45vous avez un petit pancarte la différence entre vous et moi bon

1:39:51alors sur le premi√®re question c’est les retards

1:39:57est-ce que on aurait pu les √©viter alors d’abord

1:40:02petite correction quand je dis qu’il a sur capacit√© nucl√©aire c’est pas plus clair c’est-√†-dire le

1:40:08nucl√©aire non mais je veux dire s’il y avait s’il avait du nucl√©aire il y aurait pas eu de surcapacit√© et c’est l’ensemble du syst√®me qui √©tait en

1:40:15surcapacit√© et d’ailleurs comme je l’ai dit alors c’est vrai

1:40:21j’avais pas pens√© √† le dire plus t√īt mais le la surcapacit√© et le fait g√™nant c’√©tait surtout quand on √©tait oblig√©

1:40:27d’arr√™ter les centrales nucl√©aires parce que alors l√† c’est vraiment du gaspillage quand on arr√™tait une centrale thermique c’est pas c’est pas

1:40:33tr√®s grave puisque c’√©tait c’est fait pour √ßa c’est fait pour √™tre en pointe et donc c’est un une

1:40:40optimisation du syst√®me l√† o√Ļ le la surcapacit√© c’est quand elle est oblig√© d’arr√™ter des unit√©s qui vaudrait mieux

1:40:46ne pas arr√™ter dans l’int√©r√™t du bilan √©conomique bon sur les les retards actuels

1:40:51[Musique] ma conviction

1:40:56je ne le crois pas mais je ne peux pas l’affirmer je pense comme vous le voyez que les investissements ont √©t√©

1:41:04fortement relanc√©s quand j’√©tais aux commandes l√† comme vous voulez et je tiens √† t√©moigner que

1:41:10mes successeurs ont continué je suis pas du tout en train de pas du tout ils ont continué je sais pas la courbe si vous

1:41:17leur demandez mais ils ont continu√© les investissements donc de ce point de vue il n’y a pas eu de de prise de risque

1:41:25qui aurait √©t√© de ne pas entretenir correctement le parc non ce que je peux vous dire c’est que

1:41:34le paradoxe quand ce EDF qui a décidé ça en 74 du

1:41:40temps de boiteux a décidé de fabriquer toutes les centrales nucléaires sur le

1:41:46m√™me mod√®le je m’en souviens j’√©tais la cabine myst√©rieuse d’avoir entendu

1:41:54parler c’√©tait une option qui √©tait une prise de risque je me souviens que ce

1:42:00sujet avait √©t√© √©voqu√© parce que quelqu’un disait si vous faites toutes les centrales sur le m√™me mod√®le c’est

1:42:06tr√®s bien parce qu’il y a des √©conomies d’√©chelle vous allez aller plus vite √ßa a √©t√© une r√©ussite totale mais il y a un

1:42:12risque cerise s’appelle le risque syst√©mique c’est-√†-dire si vous trouvez une petite

1:42:17p√©pin quelque part il y a une chance non nulle qu’il est soit partout

1:42:22et √ßa c’√©tait honn√™tement l’obsession de tout le monde depuis le d√©but depuis 1974 jusque l√† un √ßa s’√©tait pas produit

1:42:31deux √ßa c’est pas produit ailleurs je sais pas produit aux √Čtats-Unis o√Ļ il y a les m√™mes bon

1:42:38je pense que vous aurez l’occasion d’en parler avec les personnes qui sont aux commandes aujourd’hui alors il se trouve

1:42:44que bon ce p√©pin on savait que √ßa pouvait se produire c’est clair

1:42:50honn√™tement il n’est pas li√© au montant des investissements √† mon avis mais vous allez faire l’enqu√™te pour √ßa mais je ne

1:42:56le pense pas voilà je vous donne mon opinion mais il faut que vous fassiez vous pouvez même le jugement mais je le

1:43:02pense pas je pense que c’est vraiment quelque chose qui √©tait un risque qui est modeste

1:43:07aujourd’hui puisque √ßa ne concerne que vous savez un circuit de secours c’est modeste mais on savait que √ßa pouvait

1:43:12arriver alors par contre moi alors la banque fibre donne mon sentiment mais vous aurez à le vérifié peut-être que si

1:43:19on avait une fili√®re plus forte avec plus d’entreprises plus

1:43:25d’ing√©nieurs on aurait √©t√© plus vite √† le traiter voil√† mais je pense pas qu’on leur a √©vit√©

1:43:30voil√† et puis bien s√Ľr que si on avait des

1:43:37surcapacit√©s le probl√®me se verrait pas pour vous sachiez ce qu’on a ferm√© entre

1:43:42flamant ville et les et Le Havre panier

1:43:47tout ça pas poli et bien on a fermé à peu près ce qui

1:43:54nous manque aujourd’hui il faut que vous le sachiez c’est l’heure de grandeur c’est pas les 50 000 terrain hauteurs

1:44:01qu’on exportait √ßa √©videmment on l’aurait pas mais ce qui nous manque aujourd’hui quand vous regardez une journ√©e qui nous manque ce qui nous

1:44:08manque c’est leur demandeur de ce qu’on a ferm√© et √ßa bon

1:44:14je pense pas que √ßa soit des d√©cisions d’investissement rationnel

1:44:20alors qu’est-ce que vous m’avez demand√© le tarifs de la reine oui ah oui ah pardon

1:44:27oui alors une correction madame le ce que je vous ai donné là le graphique

1:44:32qu’on ne se m√©prenne pas les courbes que vous avez pleines qui

1:44:39montrent le montant des investissements l’unit√© de mesure sont des milliards et c’est l’√©chelle de gauche

1:44:45bon mais les tarifs c’√©tait pour cent et c’est l’√©chelle de droite donc ce n’est

1:44:52pas c’est pas des montants en valeur absolue qui peuvent se comparer mais n√©anmoins je l’ai pas donn√© mais je l’ai

1:44:57dit tout √† l’heure ce qui est vrai c’est que j’ai eu √† vivre dans la derni√®re ann√©e

1:45:04j’ai un graphique aussi je peux vous le donner mais le fait √ßa s’est purement comptable le cash flow g√©n√©r√© par

1:45:11l’activit√© en France devenait inf√©rieur non pas √† nous c’est

1:45:16pas que l’entreprise perdait de l’argent pas du tout elle √©tait b√©n√©ficiaire mais elle ne g√©n√©rez pas assez de cash pour

1:45:21faire les investissements donc la variable d’ajustement c’est de s’endetter la diff√©rence mais un

1:45:28endettement qui n’a aucune chance d’√™tre rentable puisque √ßa va √™tre permanent

1:45:35troisième question sur le alors ça on appelle ça le thème

1:45:41que vous √©voquez c’est un sujet de d√©bat d’√©change on appelle √ßa on appelait √ßa maintenant

1:45:46le Market design c’est quel est le syst√®me qui permet de fixer le prix de

1:45:52l’√©lectricit√© de mani√®re optimale alors c’est il y a

1:45:58des tas des échanges actuellement si vous voulez il y a deux modèles qui

1:46:03s’opposent mais je pense qu’il faut trouver un compromis entre les deux vous avez le mod√®le lib√©ral comme il marchait

1:46:09c’est ce qui existe pour le p√©trole le p√©trole tout le monde trouve normal que par moment le prix du p√©trole explose

1:46:16puis par moment il tombe en bas et les entreprises m’ont des moments elles perdent de l’argent mais le plus souvent

1:46:22je regarde beaucoup voilà mais avec ça on a des sociétés qui ont les races solides et qui arrivent à investir il y

1:46:30a pas il y a pas de p√©nurie d’investissement dans le p√©trole par moment vous savez quand le p√©trole et longtemps bas on se dit ils arr√™tent les

1:46:36investissements mais bon elles ont les insolites en gros √ßa va pour l’√©lectricit√© c’est plus d√©licat parce

1:46:41que surtout pour le nucléaire moins pour les autres mais pour le nucléaire les investissements sont à durer très longue

1:46:47un investissement dans le nucléaire ne peut pas être rentable avant 30 ans 20 ans donc en effet il faut une garantie

1:46:55de prix alors soit la garantie de prix bah c’est la r√©gulation c’est l’√Čtat qui

1:47:01fixe les tarifs et donc là ça a très bien marché sauf que je vous ai dit

1:47:07c’est mon t√©moignage j’ai pas tout √† fait r√©ussi √† convaincre l’√©tat quand je

1:47:12suis √† la fin de mon mandat d’augmenter les tarifs et √ßa a √©nerv√© voil√†

1:47:18mais c’est le syst√®me de r√©gulation alors entre les deux alors entre les

1:47:23deux il y a un système qui fonctionne pas mal en Angleterre et que on est en train

1:47:29d’utiliser pour le renouvelable c’est √† dire l’√Čtat garantit le prix un certain niveau qui est n√©goci√©

1:47:36contractuellement quand on construit l’investissement il garantit le prix si le prix est au-dessus

1:47:42l’entreprise exploitant verse une contribution √† l’√©tat et si le prix est

1:47:49en dessous l’√Čtat verse une contribution d’entreprise c’est le mod√®le qui est retenu qui a √©t√© retenu pour le renouvelable et il faut √©videmment

1:47:56l’appliquer pour le nucl√©aire mais c’est refus√© par Bruxelles parce que Bruxelles

1:48:01dit on n’est pas un monopole

1:48:08alors il y a d’autres formules et mais certainement il y a un consensus aujourd’hui pour dire que le syst√®me

1:48:13actuel ne marche pas il y a des gens comme vous que je peux

1:48:18comprendre d’ailleurs qui est de dire revenons au syst√®me des fixes et des prix fix√©s par l’√Čtat le probl√®me c’est

1:48:24que l’√Čtat n’est pas toujours raisonnable ou la Commission de r√©gulation donc voil√† mais il y a des m√©canismes

1:48:31hybrides il y a des gens qui réfléchissent là dessus merci Madame Leernes

1:48:39oui merci moi j’ai plusieurs questions donc Julie

1:48:44derrière nous et je suis membre du groupe des écologistes de la nuit Pesse

1:48:50√ßa vous savez d’o√Ļ on parle effectivement vous avez bien raison de d’interroger je ne sais pas pourquoi

1:48:55nous n’avons pas de chevalet je suis par ailleurs vice-pr√©sidente de cette commission d’enqu√™te je voulais vous interroger premi√®rement

1:49:02sur ce que vous avez dit au d√©marrage et on le revoit d’ailleurs dans les graphiques sur les √©nergies

1:49:08renouvelables vous avez cité en début de cette audition que vous aviez très vite

1:49:13compris que les qualités nécessaires pour développer les énergies renouvelables vous les aviez pas en

1:49:18interne et c’est pour √ßa que vous les avez externalis√© et en parall√®le si on prend vos propos sur

1:49:26l’inqui√©tude sur la perte de comp√©tences d’EDF dans le nucl√©aire et donc la

1:49:33nécessité de relancer aussi des centrales nucléaires avec le cycle ma question première et pourquoi quelque

1:49:41part eDF n’a pas converti des comp√©tences qu’ils avaient avec des

1:49:46hommes et des femmes et vous le dites et vous n’√™tes pas le seul ici qu’on a auditionn√© dit o√Ļ on avait besoin

1:49:52quelque part pour maintenir les compétences et le savoir-faire il y a des savoir-faire qui peuvent se

1:49:57transf√©rer d’une industrie √† une autre et donc pourquoi avoir choisi r√©solument la voix du nucl√©aire et pas r√©ellement

1:50:04en interne avoir d√©velopp√© les √©nergies renouvelables d’autant plus que vous aviez avant que

1:50:11l’Europe ne d√©cide de s√©parer EDF et enedis aussi la comp√©tence sur les

1:50:16r√©seaux et l√† aussi il y avait avec l’av√®nement des √©nergies renouvelables au-del√† du compteur Linky j’ai envie de

1:50:23dire des investissements à faire dans ce sens là je voulais vous interroger parce

1:50:28que j’ai pas compl√®tement compris au tout d√©but de votre propos vous avez dit que la baisse de dynamique

1:50:35sur l’investissement dans le nucl√©aire datait de 2004 et je ne sais pas √† quoi vous le reliez exactement en 2004

1:50:41puisque vous citez ensuite des √©v√©nements politiques ult√©rieurs et pas 2004 et d’autant plus

1:50:48que la décision sur en ville a été prise juste après

1:50:55en fait je voulais vous interroger donc sur Flamanville également monsieur le Président de la Commission

1:51:02et le rapporteur sont revenus aussi dessus mais il me semble que quand la

1:51:08Cour des comptes pointe qu’il y a pas de vrais √©quipe projet jusqu’en 2015 est-ce que pour vous c’est un des √©l√©ments en

1:51:15tout cas √ßa interpelle donc est-ce que pour vous c’est un des √©l√©ments fondamentaux aussi pour dire toutes les

1:51:22d√©faillances qu’il y a sur Flamanville c’est bien que les Chinois apprennent des p√©pins de nos centrales nucl√©aires mais voil√† √ßa interroge quand m√™me

1:51:30puisqu’on est aussi sur la souverainet√© et √©nerg√©tique de la France je voulais

1:51:36vous interroger aussi puisque vous avez vous avez fait référence sur la relance de construction de paires

1:51:43mais √©galement le partenariat avec l’Angleterre le p√®re de Flamanville lui aussi le p√®re de Finlande excusez-moi

1:51:50√† lui aussi 12 ann√©es de retard et puis le p√®re chinois dont vous avez fait r√©f√©rence aussi l’un est √† l’arr√™t

1:51:57depuis juillet 2021 pour des probl√®mes techniques √©galement et donc voil√† c’est

1:52:03vous dites c’est flamant ville qui pose probl√®me mais en r√©alit√© on voit que sur ce mod√®le l√† sur les quatre qui ont √©t√©

1:52:09relancés il y a des problèmes divers et variés une question sur la crise énergétique vous avez fait référence

1:52:15aussi au tout début de votre propos en fait la situation est quand même assez analogue sur la disponibilité du parc

1:52:22nucl√©aire de l’ann√©e 2009 o√Ļ vous √©tiez encore l√† c’est √† dire quand vous dirigez EDF il y avait 19 centrales sur

1:52:2959 qui √©tait √† l’arr√™t et RTE pronon√ßait un avertissement sur les mois √† venir

1:52:34pour l’hiver √† venir et l√† il y avait pas de covid il y avait pas de guerre en Ukraine et donc comment se fait-il que

1:52:41plus de 10 ans après nous soyons dans une situation qui est assez analogue avec une baisse de la disponibilité du

1:52:48parc nucl√©aire vous avez d’ailleurs √©t√© √©pingl√© dans le rapport de l’inspecteur g√©n√©ral Pierre

1:52:54virotte qui √©tait en charge de contr√īler cela je voulais pour pas √™tre trop trop

1:53:00longue et usurper mon temps de parole juste simplement sur le prolongement des centrales en 2008 vous parliez de

1:53:07prolonger la dur√©e de vie du parc nucl√©aire jusqu’√† 60 ans et aujourd’hui EDF n’a toujours pas fourni d’√©l√©ments

1:53:13attestant que cela sera r√©ellement possible et donc sur quoi s’appuyer vos d√©clarations de l’√©poque et comment

1:53:19expliquer vous que presque 15 ans plus tard EDF ne puisse pas se prolon prononcés sur la possibilité de

1:53:25prolonger le parc jusqu’√† 60 ans et est-ce que c’est relatif √† des probl√®mes de s√Ľret√© ou de s√©curit√© et puis ma

1:53:32dernière question nous avons été interrogé hier des membres du CEA et notamment le

1:53:39président de la semaine qui nous a dit que puisque nous avons reçu en tout cas

1:53:46j’ai re√ßu en tant que d√©put√© de nombreux documents de la semaine et donc

1:53:51il nous a expliqué que cette société savante était financée par un certain nombre de membres qui avaient un budget

1:53:58de 2 millions d’euros et que tous les partenaires et les industriels de la fili√®re nucl√©aire dont EDF financ√© cette

1:54:04fili√®re je voulais savoir ce qu’il en √©tait en toute transparence et puis √† quelle fin vous financez la semaine je

1:54:11vous remercie bon c’est beaucoup de questions si j’en oublie vous me relancez

1:54:20la baisse d’investissement c’est l√† donc oui comp√©tences donc √ßa commence avec les comp√©tences comp√©tences de DF le

1:54:31malheureusement [Musique] dans le enfin pas malheureusement mais

1:54:36de fait dans le renouvelable EDF n’est pas n’est pas fabricant de d’√©quipement la particularit√© du nucl√©aire qui est

1:54:43une sp√©cificit√© et d’ailleurs contest√©e justement par Eva c’est que EDF √©tait en

1:54:48même temps un générique et exploitant

1:54:54on participait à la construction des centrales avec Areva donc participa conscience central dans le renouvelable

1:55:00pas du tout dans le renouvelable on ach√®te les √©quipements et on les exploite on n’est pas du tout dans la

1:55:06fili√®re on n’y est pas et bon c’est les investissements colossaux on n’y est pas du tout et

1:55:11malheureusement l’Europe a pris du retard dans cette dans cette m√©tier d’√©quipement il y a eu

1:55:19des tentatives en Allemagne notamment dans le soleil et je crois que c’est en Norv√®ge ou en Su√®de dans le l’√©olien

1:55:26Bestas mais on a √©t√© doubl√© par les Chinois aujourd’hui les √©quipements dans

1:55:32le renouvelable sont largement chinois je crois qu’ils ont 50% du march√© v√©rifi√© mais c’est l’ordre de grandeur lors de grandeur ce qui est pas du tout

1:55:38cas dans le nucléaire

1:55:44ma question est justement l√† dessus c’est √† dire que c’est quand m√™me un choix √† un moment donn√© strat√©gique def

1:55:51j’entends le dumping chinois sur le photovolta√Įque tout √ßa qu’on a perdu la comp√©tence en Europe mais du coup

1:55:57pourquoi parce qu’il y a des comp√©tences qui √©taient transf√©rables y compris pour fabriquer du mat√©riel

1:56:04renouvelable c’est pas du tout enfin vraiment c’est une comp√©tence que EDF n’estime pas

1:56:11avoir ce que nous faisons dans le dans le nucl√©aire c’est l’ing√©nierie on fabrique pas les √©quipements mais c’est un ing√©nierie

1:56:17on pourrait peut-√™tre participer dans l’ing√©nierie √† c√īt√© de quelqu’un mais

1:56:22l’industrie europ√©enne n’est pas d√©velopp√©e du tout c’est malheureusement et non eDF n’a jamais √©t√© concern√© par

1:56:29√ßa la m√™me jamais envisag√© par contre comme exploitant c’est important parce que

1:56:37le mix √©nerg√©tique et c’√©tait d√©j√† l’analyse qu’on faisait

1:56:42le dans des proportions qui doivent rester sans doute

1:56:48limit√© enfin avec des avec des limites l’√©olien apporte quelque chose il

1:56:53apporte un optimum économique il y a pas de doute quand il y a les conditions le

1:56:58permettent et quand le r√©seau le permet c’est un optimum √©conomique et donc il √©tait important en tant que producteur

1:57:05que que EDF y participe et pour d√©velopper aujourd’hui de de

1:57:11du solaire et de l’√©olien le le leur jeu c’est-√†-dire un enjeu qui est

1:57:17plut√īt environnementale c’est d’arriver √† trouver et de

1:57:25de trouver les emplacements et trouver un optimum qui fasse que les

1:57:31perturbations sur l’environnement ne remettent pas en cause le projet et √ßa c’est un peu

1:57:37il y a une vraie comp√©tence l√†-dedans la filiale qu’on avait maintenant qui s’appelle EDF √©nergie nouvelle je crois

1:57:43elle √©tait rebaptis√©e apr√®s elle r√©ussit √† ses biens dans ce domaine mais c’est

1:57:49un m√©tier de plut√īt dans d’√©tude d’environnement mais pas du tout de d’ing√©nierie alors deuxi√®me sujet

1:57:57sur la baisse des investissements en 2004 alors l√† le mon graphique c’est en effet les

1:58:03investissements ont baiss√©s en 2004 non c’est pas du tout impos√© par l’√Čtat √ßa c’est un choix qui avait √©t√© fait par

1:58:08l’entreprise qui √©tait que en continuant √† faire 5 centrales par an

1:58:15le temps que le le frein agisse la machine fabriquée encore des

1:58:22centrales et on l’√©tale on √©tait amen√© en 2000 dans les ann√©es 90 avoir trop de

1:58:29centrales voil√† mais c’√©tait c’est EDF qui honn√™tement c’est EDF qu’il a pris j’√©tais pas l√† mais c’est EDF qui a pris

1:58:35conscience et qui a arr√™t√© d’investir donc c’est pas une d√©cision √† poser du tout par le le gouvernement

1:58:40par contre mon analyse c’√©tait que en faisant √ßa on en a oubli√© de regarder ce

1:58:47qui était les investissements de maintenance mais aussi il y a une raison de

1:58:52calendrier c’√©tait que √ßa faisait 10 ans ou 15 ans que les centrales √©taient construites et donc il √©tait normal de

1:58:59se mettre à refaire de la maintenance et donc on avait une Centrale qui a moins de 10 ans il y a les frais de

1:59:04maintenance en bas par contre ce qui m’avait frapp√© moi c’√©tait que d’autres outils comme l’hydraulique avait pas

1:59:12fait d’objet d’investissement depuis longtemps et √ßa √ßa a dur√© mais mes successions on continue

1:59:19alors Flamanville pardon

1:59:26j’ai pas compris l’absence d’√©quipe projet jusqu’en 2015 oui pardon oui oui absolument c’est

1:59:33l’organisation vous avez raison non c’est une bonne question alors que de remarques

1:59:43le [Musique] EDF n’avait pas construit de centrale depuis presque 20 ans

1:59:49donc il y avait certainement une une perte de enfin

1:59:54un affaiblissement de de la comp√©tence de d’organisation d’ing√©nierie

2:00:00deuxièmement une sous-estimation

2:00:05évidente de du fait moi je vais arrêter

2:00:15mais comment on fait pour arrêter je sais pas

2:00:20comment c’est

2:00:30oui on a sous-estimé le parce que

2:00:35vous allez bient√īt √™tre familier mais je vous ai dit quand EDF a commenc√© √†

2:00:41construire centrales il a construit les m√™mes exactement que celle de des √Čtats-Unis Westinghouse et apr√®s EDF est

2:00:48frambatome ensemble les deux équipes comme je disais qui travaillent ensemble ont voulu et on fait

2:00:54adapter le modèle et on a augmenté la puissance les premières centrales je sais pas si vous le savez les premières

2:01:00sont toutes de 900 mégawatts toutes les Winston westingers sont 200 MW et après on a augmenté la puissance on est passé

2:01:07à 1200 et à 1500 pour le père

2:01:14en faisant ça on a un petit peu modifié le design mais pas trop

2:01:20et EDF il a bien fait on a tenu le rythme et donc je pense que les √©quipes se sont dit ben l√† c’est pareil on l’a

2:01:28déjà fait on est passé 900 à 1200 1200 à 1300 là on passe à 1500 ça va être

2:01:33pareil et en fait pas du tout parce que je sais pas si vous le savez le Pr j’ai

2:01:39avant de confirmer le p√®re j’avais beaucoup enfin j’ai pas mal r√©fl√©chi √†

2:01:44au sujet le p√®re est issu je pense que vous le savez √ßa historiquement d’une

2:01:49association entre Siemens Areva EDF et les autorités de régulation

2:01:56française et allemande et ces gens-là ont travaillé pendant 10 ans pendant tout le temps en faisait pas des

2:02:02centrales nucl√©aires et c’√©tait l’id√©e de faire un consortium franco-allemand quoi

2:02:09et avec √ßa les probl√®mes c’est que les les

2:02:15autorit√©s de s√Ľret√© de l’un et de l’autre et les √©quipes d’ing√©nierie avaient des id√©es un peu diff√©rentes et

2:02:21pour les faire converger on a rajout√© des choses et donc le p√®re est aujourd’hui

2:02:27l’outil complexe beaucoup plus complexe que ces pr√©d√©cesseurs et √ßa √ßa avait √©t√©

2:02:34sous-estimé alors je sais pas si vous avez reçu déjà EDF non pas encore mais vous

2:02:40expliqueront qu’ils essaient dans les prochaines g√©n√©rations l√† de faire un EPS simplifi√© je sais pas si ils vont

2:02:45vous l’a dit pour r√©pondre √† l’objection je viens de dire bon √ßa c’est la premi√®re chose bon la deuxi√®me c’est

2:02:51qu’on avait perdu la comp√©tence et si vous voulez quand EDF fabriqu√© je sais pas si vous mesurez ce chantier l√† quand

2:02:58on fabrique 5 centrales par an √ßa veut dire qu’il y avait un moment donn√© 30 chantiers nucl√©aires en France

2:03:04puisqu’il a dur√©e de vie la dur√©e de construction c’est au moins 6 ans 30 et donc les √©quipes elles passaient d’une √†

2:03:10l’autre elle faisait les 1 √† 30 et les types ils √©taient hyper form√©s hyper pointus

2:03:15l√† on en a fait un et vous avez quelqu’un √† dire on aurait peut-√™tre pu en faire deux c’est probable que si on

2:03:21avait fait deux √ßa aurait co√Ľt√© moins cher mais c’est s√Ľr que on progresse et notre

2:03:29sentiment et je pense que les dirigeants les responsables de DF vous le diront on a appris de Flamanville on pense qu’on

2:03:36est mieux on a √©t√© mieux attachan on pense qu’on sera mieux en Angleterre

2:03:42Ikea Grande-Bretagne oui alors ce que vous

2:03:47disiez sur tout le monde a eu des probl√®mes sur le p√®re oui tout le monde a eu des probl√®mes bien s√Ľr mais pas

2:03:53tous √† la m√™me au m√™me niveau quand m√™me et c’est l√† o√Ļ je veux dire que la courbe d’exp√©rience commence √† se voir

2:03:59Tashan a √©t√© beaucoup plus vite que que Flamanville quand c’est moi qui est

2:04:05sign√© Tashan j’ai sign√© avec les Chinois quand on a fait ta cha√ģne l’argument que

2:04:10je leur ai donn√© c’est vous allez b√©n√©ficier de du retour d’exp√©rience de Flamanville et Flamanville tournera

2:04:17quand vous aurez encore votre chantier en construction c’est pas √ßa qui s’est pass√© c’est qu’ils ont bien b√©n√©fici√© du

2:04:24retour d’exp√©rience et du coup ils ont d√©marr√© avant nous non √ßa fonctionne bon il y a des petits p√©pins de au d√©marrage

2:04:31mais comme tout nouveau projet il y a pas à mon avis vous demanderez il y a pas de remise en cause du tout ni

2:04:38√† l’eau qui lui auto ils ont un petit peu pain qui avait rien √† voir avec le nucl√©aire qui √©tait dans la partie classique et attacha il y a eu des

2:04:46petits p√©pins je crois qu’ils ont √©t√© appara√ģt √† ma connaissance et les centrales fonctionnent aujourd’hui mais je je pourrai pas le je l’ai pas v√©rifi√©

2:04:54avant de venir alors allongement la durée des centrales sur 60 ans pourquoi pourquoi ils ont

2:05:02s’est pos√© la question et pourquoi c’est pas fait aujourd’hui alors oui oui c’est un sujet int√©ressant et important

2:05:11c’est attention √† ce que je dis parce que c’est tr√®s √† la s√Ľret√©

2:05:17le disais j’ai l’exp√©rience a√©ronautique et nucl√©aire les autorit√©s de s√Ľret√©

2:05:23ind√©pendantes existent aux √Čtats-Unis elles existent en France les existent dans tous les pays et il est tr√®s

2:05:30important qu’elle soit compl√®tement ind√©pendante et compl√®tement reconnue comme tel je pense

2:05:37j’esp√®re que vous le confirmerez c’est le cas en France l’Autorit√© de s√Ľret√© est reconnue comme ind√©pendante

2:05:43et donc l’opinion publique lui fait confiance c’est essentiel l’acceptabilit√© du

2:05:49nucl√©aire ne passe que comme √ßa c’est m√™me pour l’a√©ronautique c’est pareil on accepte de monter dans un avion que

2:05:55parce qu’on est sentiments que c’est s√Ľr alors la philosophie de l’Autorit√© de s√Ľret√©

2:06:02am√©ricaine et l’autorit√© sur tes fran√ßaises n’est pas la m√™me sur un point

2:06:10aux √Čtats-Unis c’est comme pour les Renault TIC on consid√®re qu’une centrale

2:06:16nucl√©aire aujourd’hui pour qu’elle puisse continuer √† vivre il faut qu’elle soit conforme √† ce qu’elle

2:06:23√©tait le jour o√Ļ elle a √©t√© approuv√©e vous voyez ce que je veux dire elle

2:06:30√©tait elle √©tait approuv√©e le jour de son d√©marrage il faut qu’elle soit pareille aujourd’hui et donc s’il y a

2:06:35des usures des trucs il faut corriger les usures mais on ne lui demande pas

2:06:41d’am√©liorer la s√©curit√© en fonction des innovations qui ont pu √™tre d√©couvertes entre temps

2:06:47un avion pareil si vous volez encore dans un 747 sachez il avait 50 ans il y

2:06:54a pas une modification sur l’avion depuis 50 ans les avions nouveau sont plus s√Ľrs parce

2:07:01qu’il y a les automatismes mais alors la philosophie des am√©ricains et

2:07:07qui est vrai pour le erotique c’est de dire attention d√®s qu’on innove on prend

2:07:13un risque donc on est 9 pas la France est différente la France

2:07:19demande √† ce qu’on incorpore dans les centrales existantes un certain nombre

2:07:24d’√©l√©ments d’am√©lioration de la s√Ľret√© et donc clairement aujourd’hui je ne

2:07:31connais pas le dossier je demanderai mais d√©bats qui doit y avoir entre DF et l’Autorit√© de s√Ľret√© c’est qu’est-ce

2:07:37qu’ils √©mettent comme am√©lioration par rapport √† ce qui existe aujourd’hui ce qui n’est pas le cas aux √Čtats-Unis aux

2:07:43√Čtats-Unis ils ont prolong√© √† l’identique

2:07:51cette diff√©rence entre l’Autorit√© de s√Ľret√© am√©ricaine et fran√ßaise je pense qu’il

2:07:57faut peut-√™tre une Fukushima en 2011 qui a rajout√© une couche sur la s√Ľret√© n√©cessaire pour prolonger la dur√©e de

2:08:04vie mais est-ce que c’√©tait d√©j√† le cas en 2008 c’est-√†-dire en 2008 vous disait il faut prolonger jusqu’√† 60 ans et

2:08:09aujourd’hui on a toujours pas de plan pour le faire c’est √ßa un peu √ßa m’√©tonne parce que moi je vais il

2:08:17faut savoir que j’ai dit que entre EDF et le gouvernement il peut pas y avoir de de

2:08:24d’√©cart d’opinion entre EDF et l’Autorit√© de s√Ľret√© il ne peut pas y avoir des cartes d’opinion

2:08:31et si on n’est pas d’accord surtout on en parle pas on en discute non je veux

2:08:37dire publiquement on voit ensemble pour trouver une solution

2:08:43c’est ce que je faisais avec mon interlocuteur qui √©tait √† monsieur qui s’appelle Lacoste qui √©tait une

2:08:48réputation mondiale qui était on discutait ensemble et nous étions

2:08:53arriv√©s oralement d’accord pour dire que c’√©tait possible en 2008

2:09:01mais il restait √† faire le dossier √©tait pas fait mais c’√©tait possible et je crois que c’est possible je pense que √ßa

2:09:07soit mais la question c’est qu’est-ce que il va falloir faire comme investissement compl√©mentaire et √ßa

2:09:13c’est une discussion et je pense qu’elle est pas sur la place publique et c’est bien qu’elle ne lui soit pas

2:09:20c’est tout CEA sen je sais pas trop ce que c’est c’est la soci√©t√© fran√ßaise de

2:09:28je sais pas mais voil√† bon j’ai pas d’avis sur le

2:09:34sujet ce que je peux vous dire j’√©tais pas au courant mais je respectable je trouve que c’est bien

2:09:41qu’il y a des gens qui r√©fl√©chissent il y a pas de doute tr√®s bien merci beaucoup monsieur

2:09:48il y a encore des questions seulement et même monsieur ganonex on vous remercie

2:09:54tr√®s sinc√®rement pour ces deux heures d’audition pour la pr√©cision des informations que

2:10:00vous et des souvenirs que vous avez partagé avec nous puisque il y a une quand on entre dans dans

2:10:07l’histoire de d’une grande maison comme EDF il y a forc√©ment des √©l√©ments qui ne sont pas que factuels mais qui sont

2:10:12aussi de l’ordre de l’anecdote du souvenir et les papiers que vous avez √©t√© oui que je

2:10:19les retrouve c’est les papiers qui peut servir √† faire le point de la situation vis-√†-vis

2:10:26des de nos diff√©rents interlocuteurs et j’√©tais bluff√© les retrouver mais √ßa m’a

2:10:33fait plaisir voilà donc merci beaucoup pour votre disponibilité et la façon dont vous avez répondu à nos

2:10:39questions je donne rendez-vous au membre de notre commission la semaine prochaine pour un programme chargé puisque nous

2:10:46auditionnerons successivement je vous donne tout de suite le menu Michel Laurent directeur g√©n√©ral de l’√©nergie

2:10:52du climat Henri Proglio qui a succ√©d√© √† Monsieur ganonex √† la pr√©sidence d’EDF

2:10:59Monsieur Fran√ßois Brotte au titre des fonctions qu’il exer√ßait de pr√©sident du directoire de RTU ce Jean-Bernard L√©vy

2:11:06dont le mandat de pr√©sident d’EDF a succ√©d√© √† celui de Proglio et vient de

2:11:12prendre fin Monsieur Xavier pechadique actuel président du directoire de RTE

2:11:18Madame Anne lovergeon ancienne pr√©sidente d’Areva et Monsieur Patrick landais au commissaire √† l’√©nergie

2:11:26atomique voilà pour les la semaine prochaine le menu qui nous attend avant

2:11:32avant la tr√™ve des confiseurs comme on l’appelle encore merci beaucoup monsieur ganenex si vous

2:11:39voulez non juste est-ce que vous attendez encore quelque chose de moi parce que vous avez envoyé

2:11:45un questionnaire est-ce que les vous avez les réponses à la question écoutez on va chier à des questions

2:11:51compl√©mentaires vous me dites parce que beaucoup de questions qui sont dans le je l’avais lu le questionnaire je

2:11:56m’√©tais forc√© d’y r√©pondre donc si il y a des questions encore r√©siduelles vous m’envoyez un papier mais je n’en vois

2:12:02pas de contribution √©crite suppl√©mentaires on est d’accord moi j’avais juste sur les dividendes je vous

2:12:07avais la poser la question si vous aviez peut-être un graphique plus détaillé du montant des dividendes qui ont été versé

2:12:13√† mettre en comparaison justement avec la tr√©sorerie le cash flow de def j’ai

2:12:18honn√™tement j’ai √©t√© sur je l’ai et le chercher sur Wikip√©dia donc

2:12:24vous pouvez la voir mais c’est important c’est vous avez raison c’est colossal le total des

2:12:32dividendes vers√©es pendant la p√©riode depuis que l’entreprise a √©t√© le capital √©tait ouvert et de 45 milliards

2:12:42de savoir que les outils d’aide √† la prise de d√©cision sont tourne autour de lui

2:12:56écouteur heureusement que ça y est heureusement que le montant des dividendes est connu transparent et

2:13:02allez merci beaucoup monsieur ganonix la séance élevé

Toutes les clefs du nucl√©aire fran√ßais ont √©t√© mise entre les mains d’un seul homme, sans garde barri√®re

La r√©putation de la France est perdue car les puissances √©trang√®res savent et se documentent bien mieux que les fran√ßais, voient le fiasco nucl√©aire entre 2004 et aujourd’hui.

Le stockage de l’√©nergie et le scandale d’Eramet

Environnement concurrentiel

Segmentation des particuliers

Print Friendly, PDF & Email