La campagne… de selfies

Macron devait annoncer sa candidature au salon de l’agriculture. Finalement, il a prĂ©fĂ©rĂ© ne pas trop s’attarder sur les rillettes, il est parti aussi vite qu’il est arrivĂ© et c’est Castex qui s’est collĂ© Ă  la sĂ©ance photos. Pas de dĂ©bats, mais 1 heure, 28 minutes et 24 secondes de vidĂ©o sur Youtube, des petites phrases assassines, quelques photos volĂ©es, et de la campagne au traineau, sans les rennes, en poussant fort. Ca passe qu’il dit Castex. Alors si ça ça passe, c’est pas fini les emmerdes parce que vraiment, finir sa campagne avec une betterave, fallait quand mĂȘme oser. Notons les couleurs du Gers en masque damier, la question tomme de Savoie ou tomme des Vosges et les hurlements vers la fin qui reprennent le ronron du dĂ©but des dolĂ©ances et des complaintes. Y’avait du monde, Ă  croire qu’y’en a qui poussait derriĂšre, Ă  touche touche comme un jour de carnaval. SĂ©ance photos iconique, Castex est passĂ© pro du selfie pendant que deux militaires lui flanquaient le pas, l’histoire de montrer les couleurs de la France. Les couleurs de la France Ă©taient dans le petit coup de blanc pour arroser tout ça, emmenĂ© par une dame en bleu avec une Ă©charpe rouge. La France fait sa campagne toute seule avec ses paysans, que du grand show.