Quand vous parlez à Mr Macron, vous parlez à votre banquier

Click on the globe to translate this post

Je voulais réagir à la petite phrase de Macron lorsqu’il interpelle Marine Le Pen au sujet de son prêt auprès d’une banque Russe, parce que la petite phrase de Macron dit tout de sa perception de la banque et de la manière dont il conduit la France. La France en mode startup, c’est le peuple, et le banquier, c’est lui. La manière dont il perçoit les relation de Marine Le Pen avec sa banque dit tout de la façon dont lui perçoit le peuple, un peuple qui est redevable de la dette qu’il créée.

Quand je vois Macron avec toutes les femmes et hommes politiques derrière lui, ceux qui ont délocalisé les entreprises, créé un chômage de masse et une dette monumentale, et bien tous se sont alignés derrière lui pour faire pencher le bateau. On tourne en rond, et on continue de tourner en rond parce que le bateau penche tellement qu’il va bientôt chavirer. La moitié des français tentent de redresser la barre et que font les macronistes? Ils insultent l’autre moitié de la France d’être des fachos. Hors qu’ont-tils fait depuis Sarkozy et même avant depuis Chirac si ce n’est mettre en place tout l’attirail du fachisme? Macron n’avait qu’à se servir de la voix ouverte par ses prédécesseurs.

Moi je m’étonne que Chirac ait créé tellement de réformes pour restructurer l’armée, la justice et les services secrets et qu’au final on se retrouve là, en 2022, avec une guerre sur le territoire de l’Europe. Que Macron ose en plus dire qu’il mène des tractations entre l’Ukraine et la Russie, les mêmes tractations aboutissant à la guerre pendant que les USA savourent de couler l’économie européenne. Le bateau coule bien, Macron s’en félicite. Le banquier se régale de récupérer le magot, la France à la découpe mais sur de grosses prises, Alstom, Lafarge, EDF, Eramet, tout y passe. 30% des emplois industriels en moins sous le quinquennat Macron. Quel brio ce Mozart, il a fait de la casse. Un vrai petit banquier. C’est la France aujourd’hui qui dépend de lui et de toutes les zones d’influence McKinsey parce que sa vision de la banque à lui, c’est cela, un moyen de contrôle, une tenaille tellement puissante, qu’associée à Bercy, elle peut briser les entreprises, les particuliers et les opposants politiques. La classe.