Les ados et les tiers-lieux

Le gouvernement français cherche 800 “volontaires” pour les “tiers-lieux” de la premiĂšre gĂ©nĂ©ration de contrats 2016-2020… et “il prĂ©pare les suivants“. Textuel, c’est du Mozart, on se croirait au tiers-monde. La vidĂ©o parle mĂȘme d’un Groupe SOS (McKinsey?). Pourtant, c’est bien en France que cela se passe, un langage qui n’assure rien de bon car lorsque l’on voit ce que des volontaires peuvent faire en humanitaire international, on peut trĂšs bien imaginer l’avenir des campagnes. Ca se finit toujours par plus de pauvretĂ©. J’en profite pour dĂ©noncer le tourisme humanitaire. La vidĂ©o suivante est datĂ©e de 2021. En 2005, je me battais dĂ©jĂ  contre cette pratique totalement inhumaine. Quelle inertie, quelle lenteur, avant que le public ne s’Ă©meuve.