Ma lettre aux sénateurs de la commission sur la chasse

Click on the globe to translate this post

La commission sur le site du Sénat: http://www.senat.fr/commission/affaires_economiques/mcc_securisation_chasse.html

Mesdames, Messieurs les Sénateurs,

Je vous contacte suite à plusieurs articles de Public Sénat sur les chasseurs, notamment, la hausse des subventions, la sécurisation de la chasse, et la série d’auditions sur ces différents sujets.

Entre 2010 et 2015, j’ai conduit des travaux de recherche pour la valorisation des feuillus français dans la construction de maison HQE. Je suis architecte, mais en 2012, j’ai créé une entreprise de construction bois pour porter toutes les certifications de mes innovations, dont deux sont brevetées avec plus de 57 revendications qui toutes ont été reconnues à forte innovation et à fort potentiel industriel.

Avant de déposer mes brevets en juin 2012, je suis entrée en incubation d’entreprise en décembre 2010 auprès de l’incubateur CARINNA de Champagne Ardenne. J’ai obtenu le plus gros budget jamais alloué, qui plus est à une femme à cette époque. L’entrée en incubation m’a mise sous les projecteurs puisque dans la mission d’incubation, il était prévu que je participe à différents ateliers de travail. J’ai ainsi participé à des conférences, j’ai animé des groupes de travail et j’ai été interviewée pour mes innovations.

Dans un milieu aussi fermé que la filière bois, il était impossible de passer inaperçue avec mes brevets. Alors que les hommes ne manquent pas de qualificatifs sur le plus ancien métier des femmes, je venais avec mes innovations pour déposer des brevets dans le plus vieux métier des hommes.

Simultanément à mon travail d’innovation, Mr Nicolas Sarkozy a entrepris (sous influence probablement) de modifier quatre codes fondamentaux de la nation dont les modifications du code forestier ont été publiées en janvier 2012, soit quelques mois avant ma sortie d’incubation et le dépôt de mes brevets en juin 2012. Ce code donne la part belle aux chasseurs. L’explosion de 42.000% de subventions n’est que l’aboutissement qui a commencé sous la présidence de Nicolas Sarkozy, ancien maire de Neuilly, qui s’est appuyé sur ses réseaux de Neuilly pour faire barrage aux innovations qui venaient soutenir une filière bois française déficitaire. C’est par l’intermédiaire d’un ancien employé McKinsey, Mr François-Daniel Migeon, issu des réseaux de Neuilly, et venu pantoufler à Bercy, que la France a été réformée. Ces réformes retirent un rôle crucial aux agents de l’ONF (et autres organismes de contrôle) pour permettre à la finance de mieux contrôler le territoire rural français. Les chasseurs ne sont que les soldats de cette terrible mafia pour veiller à ce que les associations de protection de la nature n’aient plus aucune visibilité, aucun pouvoir et surtout aucun levier juridique d’action.

La “sécurisation de la chasse” est une façon de poser le débat, comme si les chasseurs devaient être sécurisés pour mieux piller les ressources des territoires ruraux. Appauvrissement de ces territoires, mainmise sur les viandes et autres produits forestiers non ligneux, champignons, châtaignes, noix, baies, et aucun traçage ni aucun impôt sur la gratuité de ces produits. Gratuité de l’accès aux forêts, terrains de jeu gratuits pour le tir, etc… combien d’argent perdu pour les territoires ruraux? Mainmise également sur les bois, puisqu’il est devenu impossible d’innover avec des bois issus de la forêt de feuillus française. Outre la perte de revenus et d’activités pour les petites entreprises rurales, les propriétaires forestiers, les paysans et les scieries doivent composer avec les dégâts des chasseurs, arbres mutilés, éclat de métaux dans les arbres, arbrisseaux piétinés et ressources non ligneuses pillées.

J’ai fait l’objet de nombreuses attaques et menaces de mort, au point où j’ai préféré quitter la France, mais je continue mon combat au travers mes enquêtes et l’information du public. Le 5 décembre 2014, je contactais Charlie Hebdo pour leur envoyer mon Manifeste Pour La Filière Bois. Charlie Hebdo était à l’époque le seul journal français avec une rubrique anti-chasse. Depuis les attentats de janvier 2015, cette rubrique a disparu et le journal a changé notamment avec une rubrique sur “comment j’ai passé mon permis chasse“, c’est-à dire à l’inverse de la tendance d’avant les attentats. Une enquête sur les publications de Charlie Hebdo permettrait de montrer comment les lobbies pro-chasse ont impacté le journal.

Pour conclure, je vous pose la question, qui pour “sécuriser” les associations de protection de l’environnement, les journalistes, les entreprises, les inventeurs, les architectes? Moi je sais qu’en dépit de mes dépôts de plainte, personne n’a jugé bon de me sécuriser parce que le pouvoir judiciaire est devenu politique, comme la chasse est devenue politique. La chasse est devenue un instrument de contrôle, de terreur, et de suppression de la souveraineté au peuple. Tout cela se paye sur le denier des français, par la dette de la filière bois, par le montant non justifié des subventions aux chasseurs et par une politique qui est tombée aux mains de la finance pour mieux piller et affaiblir les territoires ruraux. Comme vous le verrez au travers mes enquêtes, la City de Londres a pris le pouvoir du Conseil Supérieur de la Forêt et du Bois et tout a été fait pour opacifier les vilaines pratiques.

Vous trouverez ci-dessous la liste de mes enquêtes publiées sur mes sites web:

Sur la chasse, je suis contre la chasse sportive, je suis pour une chasse professionnelle éthique, éducative, scientifique, mesurée, et lucrative, capable de générer de nouvelles ressources pour les territoires ruraux. Je suis contre la viande gratuite aux chasseurs, champignons et autres produits forestiers non ligneux gratuits. Je suis pour le traçage des ressources de manière scientifique et je suis pour la taxation des produits de la chasse parce qu’il n’y a aucune raison qu’un “loisir” ou un “sport” permette à une certaine classe de s’enrichir en ne payant pas la nourriture qu’ils prélèvent, qui plus est, en recevant des subventions qui elles sont payées par l’ensemble des français, et notamment les entreprises. Vous trouverez ci-dessous mes articles sur ce sujet:

Je tiens à préciser que je n’ai jamais été activiste auprès d’aucune association. J’étais simple architecte, passionnée par la construction bois, inventeur et directrice de recherche dans le cadre de l’entreprise que j’ai créée pour obtenir toutes les certifications des technologies que je développais. Mon seul activisme a consisté à déposer des brevets, mais je n’ai jamais assisté à aucune manifestation. J’étais militante architecte, dans la mesure où je promouvais certaines technologies dans le cadre de mon travail et je continue d’être militante par mes enquêtes en informant le public, les journalistes, les Youtubeurs, les hommes et femmes politiques. J’ai changé de pays, je ne suis les affaires de la France que de loin, mais j’ai ma famille, la maison de mes parents et toujours l’espoir que la France se sorte des griffes des lobby pour équilibrer sa dette et redevenir un pays de lumière qui inspire un monde meilleur.

Il n’y a aucune raison légitime pour que la forêt française soit déficitaire, si ce n’est les lobbies qui maintiennent la France dans cet état de dégradation. Les chasseurs sont leurs soldats, fanatisés, entraînés dans un conflit social et moral qui devient politique, creusant l’écart entre les classes sociales pour mieux décimer les classes moyennes, asservir le peuple et le rendre impuissant. J’espère que vos enquêtes au Sénat sauront montrer toutes les vérités.

Bien cordialement,

EB

Liste des sénateurs qui ont reçu cette lettre:

1 throught on "Ma lettre aux sénateurs de la commission sur la chasse"